Bilan de formation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Au cours de mon stage à responsabilité j 'ai compris que la peur de l'échec pouvait entraîner des blocages, un comportement passif ou la mise en œuvre d' attitudes socialement inadaptés. Il apparaît que cette angoisse de l'échec, cette certitude de ne pas réussir est en lien avec l'opinion négative que ces adolescents se font d'eux mêmes, leur manque de confiance en leurscapacités.
Mais d'où vient ce manque de confiance ?
A travers l'analyse du parcours de vie de Marie en concertation avec l'équipe éducative ainsi qu' avec la psychologue apparaît que des failles narcissiques dans la construction de son identité soient à l'origine de cette image de soi négative. De plus, de nombreux échecs et dévalorisations vécus au niveau scolaire, familial ou social ont puaccentuer cette mauvaise représentation de soi. Ainsi un cercle vicieux se met en place: Échec---manque de confiance en soi ---peur de réessayer---attitudes de défenses---nouvel échec--- baisse encore plus importante de la confiance—- échec......
Chaque élément agit sur l'autre dans un ensemble complexes de relations sociales. Comprendre les origines de ce manque de confiance en soi nous permettra demieux analyser les raisons des attitudes des adolescents et ainsi de prendre conscience de leurs besoins pour adapter nos actions éducatives. Marie multipliait passages a l'acte et provocations qui l'isolait de plus en plus. Elle semblait exister qu'au travers de cette image négative, et s'y accrocher comme si cette identité la rassurait. Pour nous adultes et pour moi en particulier, il m' étaitdifficile de dépasser cette représentation où Marie déclenchait des conflits, se montrait agressives dans ses gestes et mots, provocante, autant de qualificatifs qui se retrouvait dans notre discours et montrait notre impuissance et l'incompréhension qu'éveillait en nous cette ado. Après les échanges avec l'équipe éducatives et plus élargies avec la psychologue et le superviseur m 'ont permis depercevoir la souffrance que les « symptômes » masquait. Par la suite j'ai pu voire au delà de ces mise en scène, j'étais suffisamment informés pour prêter à Marie une attention réelle. Accompagner la jeune dans une quête de l'estime personnelle m'est apparut comme une démarche essentielle pour tendre à un mieux-être chez elle. Voici quelques notions sur l'estime et la confiance en soi.

Identité,image se soi, confiance en soi , échecs

Les attitudes des jeunes sont liées aux notions de construction identitaire, de confiance en soi, d'estime de soi, d'échec. Je vais expliquer en quoi ces notions sont liées et quelle place elles prennent dans le développement dit « normal » dans la construction de l'identité personnelle de chacun.

Construction identitaire, estime et confiance ensoi

Pour Michel LEMAY, l'identité se définit comme « la capacité pour un être humain de se reconnaître une personne singulière acceptée par elle même et par les autres ».[1]
Autrement dit l'identité personnelle, terme qui désigne un processus psychologique de représentation de soi, processus qui se traduit par le sentiment d'exister dans une continuité en tant qu'être singulier, et d 'êtrereconnu comme tel par autrui. Selon J-C RUANO-BORBALAN, l'identité personnelle renverrait au sentiment de son individualité « je suis moi », de sa singularité  « je suis différent des autres, j'ai telle spécificité », et d'une continuité dans l'espace et le temps « je suis toujours la même personne ».
L' identité se situe entre la similitude et la différence, entre ce qui fait qu'on est semblableaux autres et que dans un même temps nous sommes un individu singulier et unique. Ainsi, selon J-C RUANO-BORBALAN: « L'identité se caractérise par la gestion des ressemblances mais en même temps par l'affirmation de ses différences ».[2]
Elle est directement liée au sentiment d'estime de soi et de confiance en soi, aux représentations que nous nous faisons de nous mêmes et que les autres nous...
tracking img