Bio jacques chirac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
de Jacques Chirac

Jacques René Chirac est né à Paris le 29 novembre 1932. Ses parents sont issus de familles d'agriculteurs de Corrèze (Sainte-Féréole, ses grands-parents étant instituteurs). Il suit ses études à Paris (lycée Carnot et lycée Louis-le-Grand où il obtient son Bac). Il sort diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1954. Il milite au Parti communiste et vendl'Humanité. Entretemps il se fiance à Bernadette Chodron de Courcel le 17 octobre 1953 (famille du général Koenig). Il épouse Bernadette le 16 mars 1956 et auront deux filles Laurence (68) et Claude (62). Il part au service militaire en 1956 et 1957 et se trouve affecté au 2me chasseur d'Afrique lors de la guerre d'Algérie. Il rentre le 3 juin 1957 et intègre la même année l'ENA (classé 10me en 1959). Sapromotion est affectée en Algérie, auprès du directeur général de l'Agriculture, Jacques Pélissier. Il est ensuite auditeur à la Cour des comptes puis chargé de mission en 1962 au cabinet de Georges Pompidou, alors Premier Ministre. Il devient conseiller référendaire à la Cour des comptes. Elu conseiller municipal de Sainte-Féréole, il est chargé ensuite de soutirer une circonscription auxcommunistes à Ussel, ce qu'il fait. Jacques Chirac devient secrétaire d'Etat à l'Emploi en 1967.

Il sera dans tous les gouvernements jusqu'en 1974. C'est à lui qu'on doit la création de l'ANPE. En mai 68, il participe aux Accords de Grenelle puis entre dans le gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing en tant que Secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances. En 1972, il est Ministre de l'Agricultureet est très populaire parmi les agriculteurs. En 1974, il est Ministre de l'Intérieur. A la mort de Pompidou, il soutient Valéry Giscard d'Estaing contre Jacques Chaban-Delmas. VGE va le nommer Premier Ministre mais lui impose certains Ministres que Jacques Chirac n'apprécie guère comme étant des anti-gaullistes. De plus, le parti gaulliste (l'UDR) n'apprécie guère les initiatives de Giscard (voteà 18 ans, loi sur l'avortement, etc...). La tension est de plus en plus vive entre Giscard et Chirac, ce dernier démissionne le 25 août 1976.
Il crée ensuite le RPR (Rassemblement pour la République) et se présente à la Mairie de Paris qu'il remporte le 20 mars 1977. Il renforce le RPR qui domine désormais l'UDF (Union pour la démocratie française) et critique volontiers le gouvernement. Un peuplus tard, les élections européennes sont un échec pour Chirac en 1979. Lors des présidentielles de 1981, il prône déjà la réduction des impôts mais le duel sera finalement Giscard d'Estaing et Mitterrand. On se demande à l'époque si Chirac ne souhaitant plus voir Giscard d'Estaing à la tête de l'Etat, n'aurait pas influencé le vote de ses partisans en faveur de Mitterrand... Les législativessuivantes voient l'affaiblissement du RPR.
Chirac vote pour l'abrogation de la peine de mort. Sa popularité s'accroît, notamment en tant que Maire de Paris pour ses actions (personnes âgées, handicapés, destruction de quartiers populaires...). En 1983, il est à nouveau Maire de Paris et les législatives de 1986 amènent une Première dans la République Française : la cohabitation. Les ministreschiraquiens lui créent bien des problèmes (Alain Devantier mais aussi Pasqua détesté à gauche). En 1988, il se présente à nouveau aux Présidentielles, sa défaite est cuisante. En 1989, il est toujours à la mairie de Paris et se déclare contre une monnaie unique en Europe. Les élections législatives de 1993 apportent une immense victoire à la droite. Balladur devient Premier Ministre : c'est la secondecohabitation. Balladur devient très populaire et se présente aux élections présidentielles de 1995. Celui-ci est soutenu par Charles Pasqua et Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac, lui, est soutenu par Philippe Seguin, Alain Juppé et Alain Madelin. Chirac finit par devancer Balladur et face au candidat socialiste Jospin, remporte finalement l'Elysée. Il nomme Alain Juppé Premier Ministre. Dès son...
tracking img