Biod

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1846 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ACTION DE L’HOMME ET
INFLUENCE
SUR LA BIODIVERSITE
EN FONCTION DES
ENJEUX

02/2010

SOMMAIRE

I - LES DIVERSES FORMES DE LA BIODIVERSITE

II - LA DEGRADATION DE LA BIODIVERSITE

III - LA NECESSITE DE LA BIODIVERSITE (les enjeux)
A/ Garantie de la survie
B/ Devoir moral

IV – LA PRESERVATION DE LA BIODIVERSITE (les actions de l’homme)

La caractéristique la plusincroyable de notre planète est la présence de la vie, et la particularité la plus spectaculaire de la vie est sa diversité.
La biodiversité est la richesse du monde vivant.
Elle désigne la vie dans sa plus petite expression (invertébrés, plancton), dans ses formes invisibles (virus, bactéries) comme dans son immensité (océans, forêts tropicales).
Tout à la fois plantes, animaux, hommes etsociétés, elle exprime aussi l’ensemble des relations qui lient les êtres vivants, comme la prédation, la compétition ou la coopération.
La biodiversité regroupe donc la diversité génétique, la diversité des espèces, la diversité des écosystèmes et des milieux naturels.
L’humanité dépend totalement du monde vivant pour sa propre existence.

Cependant , l’homme et son mode de vie, son développementdémographique et l’exploitation à outrance des ressources naturelles ont entrainé un déséquilibre des écosystèmes et une diminution alarmante de la biodiversité.

Dans ce contexte de menace de notre survie, les gouvernements ont compris les enjeux de la biodiversité et prennent des mesures pour sauver notre patrimoine naturel.

I - LES DIVERSES FORMES DE LA BIODIVERSITE

La biodiversité désignela diversité des formes de vie sur la planète.
Nous connaissons aujourd’hui plus de 1.6 millions de champignons, de plantes et d’animaux auxquels on doit encore ajouter les protistes (70 000 espèces) et les bactéries (des milliers d’espèces).
Cependant, les biologistes estiment ces chiffres bien en-dessous de la réalité. La plupart des scientifiques pensent qu’il existe entre 10 et 100millions d’espèces.

combien connaît-on d'espèces végétales et animales ? |
  | nombre d'espèces recensées |
plantes | 300 000 |
plantes à fleurs
plantes sans fleurs | 250 000
50 000 |
champignons | 72 000 |
champignons à chapeau
moisissures
champignons à lichens
autres | 16 000
24 000
13 500
18 500 |
animaux | 1 279 200 |
éponges
hydres, coraux, méduses
vers
insectesaraignées, acariens, scorpions, faucheux
crustacés
mollusques
oursins, étoiles de mer, holothuries
poissons
amphibiens
reptiles
oiseaux
mammifères | 10 000
10 000
57 000
950 000
80 000
40 000
70 000
6 000
28 000
5 500
8 000
9 900
4 800 |
Total | 1 651 200 |
|

La biodiversité représente un réseau complexe d’espèces et d’habitats en interdépendance. Elle est le moteur duvivant, la source et le gage de la pérennité des autres ressources.
Chaque élément d’un écosystème ne peut pas vivre sans les autres éléments. Par exemple dans une forêt, les plantes sont indispensables à l’alimentation des animaux herbivores qui eux-mêmes nourrissent les animaux carnivores (chaîne alimentaire). En se décomposant, les cadavres de plantes et d’animaux servent à faire vivre lesmicro-organismes et fournissent des sels minéraux qui, à leur tour, sont utilisés par les végétaux pour leur croissance.

II - LA DEGRADATION DE LA BIODIVERSITE

Nous assistons depuis de nombreuses années à la raréfaction et à la disparition d’un nombre très élevé d’espèces à travers le monde, ainsi qu’à la détérioration des milieux naturels.
Cette situation est due, de façon directe ouindirecte, aux activités humaines :
* La surexploitation des ressources naturelles
* La déforestation. Dans la forêt amazonienne, 6 millions d'hectares de forêts (deux fois la superficie de la Belgique) sont détruits chaque année. Si la déforestation continue à ce rythme, cette forêt tropicale pourrait disparaître en moins de 100 ans.
* Le surpâturage : quand le bétail est concentré dans...
tracking img