Biographie complete de freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sigmund Freud naquit à Freiberg en Moravie (aujourd'hui Prìbor, République tchèque). Lorsqu'il avait trois ans, sa famille s'enfuit à Leipzig devant les émeutes antisémites qui faisaient rage à Freiberg, puis s'installa à Vienne, où Sigmund Freud fit ses études. Il devait y demeurer jusqu'au moment del'Anchluss, l'annexion par l'Allemagne de l'Autriche, en 1938. Tenté par le droit, il opta pourla médecine peu avant son entrée à l'université de Vienne en 1873.

En 1876, en troisième année de médecine, Freud commença des recherches sur la physiologie et la pathologie du système nerveux au laboratoire de physiologie dirigé par le médecin allemand Ernst Wilhelm von Brücke. Il rencontra alors le clinicien Josef Breuer et les deux hommes devinrent amis. Freud obtint son diplôme de médecin en1881, au terme de son année de service militaire obligatoire. En 1883, il entra dans le service du médecin psychiatre allemand Karl Meinert. Privatdozent de neuropathologie en 1885, il partit pour Paris afin de suivre les leçons du neurologue Charcot : il découvrit alors la pathologie de l'hystérie, d'abord auprès de Charcot, au cours de ses leçons à La Salpêtrière, où il fut le témoin despouvoirs de suggestion du maître sur ses malades, puis à Nancy auprès du médecin Hyppolyte Bernheim, hostile à l'hypnose et partisan de la suggestion à l'état de veille. Ces deux séjours lui permirent de connaître deux méthodes thérapeutiques de l'hystérie. Par ailleurs, Josef Breuer lui rapporta qu'une de ses patientes, Anna O., suggérait elle-même au cours de séances de demi-hypnose une méthoded'analyse, qu'elle appelait «talking cure» (traitement par la parole) ou encore «ramonage de cheminée». Pour Freud, c'était le début d'un mode d'investigation nouveau.

En 1886, Freud quitta Paris et ouvrit à Vienne un cabinet médical spécialisé dans les maladies nerveuses. Défenseur des théories peu orthodoxes de Charcot sur l'hystérie et l'hypnothérapie, il se heurta à la vive opposition du corpsmédical viennois dont il allait inspirer la méfiance durant toute sa vie. En octobre de la même année, il épousa Martha Bernays, avec laquelle il était fiancé depuis de longues années; parmi leurs enfants, sa fille Anna deviendra psychanalyste. Sa méthode thérapeutique était encore classique : pour soigner les hystériques, il avait recours à l'électrothérapie et à l'hypnose. La première étude quepublia Freud, Une conception de l'aphasie, étude critique, parut en 1891; mais cet ouvrage marqua la fin d'un parcours dans une voie qu'il allait abandonner complètement pour une nouvelle approche qu'il venait de découvrir et à laquelle il allait donner, en 1896, le nom de «psychanalyse».

Les débuts de la psychanalyse

On peut situer la naissance de la psychanalyse à la date de la publicationde l'œuvre commune de Freud et de Josef Breuer, les Études sur l'hystérie (1895), qui présentait l'étude d'un cas devenu célèbre, celui d'Anna O. Dans cet ouvrage, les symptômes de l'hystérie sont attribués à des manifestations d'énergie émotionnelle, associée à des traumatismes psychiques oubliés et passés dans l'inconscient depuis l'enfance. La thérapie consistait à user de l'hypnose pour pouvoiramener le patient à rappeler et à réactiver l'expérience traumatique. Elle permettait ainsi de libérer par la catharsis,les émotions à l'origine des symptômes. La publication de cet ouvrage marqua le début de la théorie psychanalytique mais suscita également l'hostilité durable de la médecine officielle. La même année, Freud rompit avec Breuer en raison de leur différend sur la question del'étiologie sexuelle des névroses.

En 1896, la mort de son père poussa Freud à faire une autoanalyse au cours de laquelle il découvrait chez lui-même ce qu'il voyait chez ses patients : la force des souvenirs oubliés et les modifications de l'affectivité. La correspondance qu'il entretint avec son ami, le médecin et biologiste allemand Wilhelm Fliess, témoigne de ses découvertes.

Entre 1895 et...
tracking img