Biographie danton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1046 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Né à Arcis-sur-Aube en 1759, mort à Paris en 1794, Danton est issu d’une famille de la petite bourgeoisie. Il est avocat.

Il ne joue aucun rôle dominant avant le 10 août 1792 bien qu’en 1789 il participe aux réunions du district des Cordeliers, avec Camille Desmoulins et Marat et qu’il appelle en 3 octobre 1789 son district des Cordeliers, à prendre les armes. Devenu président des Cordeliers,il gagne sans cesse en popularité, notamment grâce à ses qualités d’orateur.
Lors de la crise de Varennes en juin 1791, il soutient l’idée d’une régence assurée par Philippe d’Orléans. Toujours aux Jacobins, Danton demande le remplacement de Louis XVI, alors que les Cordeliers exigent l’abdication du roi. Après la fusillade du Champ-de-Mars, le 17 juillet 1791, contre les manifestantsrépublicains, Danton se réfugie quelque temps en Angleterre.
Il quitte son ministère pour exercer à la Convention son mandat de député de Paris où il va s’opposer à Robespierre non pas pour des convictions qu’il ont en commun, mais pour un style qu’ils ne partagent pas
En janvier 1793, en compagnie des Montagnards Danton vote la mort du roi Louis XVI. Puis il participe à la création du tribunalrévolutionnaire en mars 1793, qu’il préside à partir de juillet,. Très vite les problèmes vont surgir : bien qu’ayant la même notoriété que Robespierre, on va lui reprocher de ne pas s’être opposé aux contre-révolutionnairesMême ses amis Jacobins lui reprochent son image de bon vivant enclin à s’enrichir. Pour ces faits il est déchu de la direction du Comité au profit de Robespierre le 10 juillet 1793.
Apartir d’août 1793, il défend avec faconde les revendications des sans-culottes, appuie la mise de la Terreur à l’ordre du jour, comme la création de l’armée révolutionnaire. A cause de ses prises de position, il se fait mettre en congé le 12 octobre et se retire (une fois de plus) à Arcis-sur-Aube.
La rupture des « dantonistes » avec les Jacobins est consommée à la fin de l’année 1793, périodedurant laquelle Robespierre tente de maintenir l’équilibre politique de son gouvernement en en écartant les plus radicaux et les modérés. A cause des mesures prises par Robespierre Danton se retrouve presque sans amis
Danton est arrêté, sous le prétexte d’être un ennemi de la République. Il est jugé par le tribunal révolutionnaire à partir d’un acte d’accusation préparé par Saint-Just. Il se défendavec des éclats de voix si éloquents qu’il faut extorquer à la Convention un décret, assez immonde, pour clore les débats hors de sa présence. Il est condamné à mort et guillotiné le 5 avril 1794. Ses derniers mots lancés au bourreau sont restés célèbres : « N’oublie pas surtout, n’oublie pas de montrer ma tête au peuple : elle en vaut la peine. »

Né à Arras en1758, décédé à Paris le 28 juillet1794, Robespierre est issu d’une famille de la petite bourgeoisie.il poursuit des études qui le mènent au métier d’avocat. Il est élu député du Tiers Etat aux Etats Généraux après avoir fait une campagne publique.
Robespierre est aussi l’un des premiers à se déclarer favorable au suffrage universel.
Adversaire de la déclaration de guerre en 1792, il s’oppose aux Girondins [3] et passe au premierrang de la scène politique avec la chute du roi, le 10 août 1792. Elu député à la Convention, il réclame la déchéance de Louis XVI et devient l’un des chefs de file des Montagnards [4]. Appuyé par les sans-culottes parisiens, il est alors l’un des principaux artisans de la chute des Girondins (juin 1793).

Le 9 thermidor an II (27 juillet 1794) Robespierre est empêché de s’exprimer à laConvention, il est invectivé de toutes parts, il a la gorge serrée, Garnier de l’Aube lui jette « Le sang de Danton t’étouffe ! ». Puis soudain un certain Louchet, tout juste connu s’écrie « Je demande le décret d’accusation contre Robespierre ! » Le silence venu d’un seul coup pèse sur l’Assemblée, quelques députés commencent à applaudir, puis c’est l’ensemble, la proposition est votée à main...
tracking img