Biographie de apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (822 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 26 août 1880, naît à Rome Guillaume Apollinaire, fils d’un père italien et d’une mère française. Il quitte le lycée de Nice sans obtenir le baccalauréat, mais il a, alors, une enfance aussicultivée que cosmopolite, il s’essaie donc a toutes sortes de métiers comme travailleur dans une officine financière, à la Bourse parisienne, et fréquente la bibliothèque Mazarine. En 1901, premier séjour enAllemagne comme précepteur pour la famille de Milhau. Il y rencontre Annie Playden pour qui il va éprouver une passion malheureuse.
Il commence alors en 1902 à Paris, à écrire ses premièrespublications dans La Revue Blanche de L'Hérésiarque. Par la suite, il publie sa propre revue Le Festin d'Esope et publie deux romans érotiques, Les Exploits d'un jeune don Juan et Les Onze mille verges.Etabli à Paris en 1907, il s'impose, par sa culture et ses écrits, comme une figure de l'avant-garde artistique. C’est pourquoi, à partir de 1909, il débute la collaboration en tant que critique d'art àL'Intransigeant et au Mercure de France. Il y rencontre Marie Laurencin, peintre. Et publie La Phalange.

En 1909, Apollinaire écrit des articles de critique sur la littérature féminine et despoèmes sous le pseudonyme de Louise Lalanne. Le premier mai, La Chanson du mal-aimé (Alcools) paraît dans Le Mercure de France. Le 13 juillet, son ami André Salmon se marie et Apollinaire compose un poèmepour l'occasion. En décembre, son premier livre, L'Enchanteur pourrissant, paraît à cent exemplaires. 1910, Il publie un recueil de contes, L'Hérésiarque et cie.


1912, Avec Salmon, Tudesq, Dalizeet André Billy, fondation de la revue, Les Soirées de Paris. Apollinaire y contribue avec des poèmes, des notes d'art et des échos à chaque numéro. Il prend en charge la direction de la revue àpartir de 1913. Puis arrive une nouvelle déception amoureuse dans sa vie, rupture avec Marie Laurencin. Apollinaire écrit alors Le Pont Mirabeau. En avril, son chef d’œuvre, Alcools, paraît. En mai, il...
tracking img