Biographie de henri bernadin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (638 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
résummé de Paul et Valérie
Paul et Virginie décrit l'histoire de deux enfants dans l'île de France (future Île Maurice). Issus de deux familles différentes, Paul et Virgine sont élevés en communcomme deux frère et sœur, dans la splendeur naturelle des paysages tropicaux. Mais à l'adolescence, des sentiments amoureux naissent entre les deux enfants. La mère de Virginie décide alors del'éloigner de Paul en envoyant sa fille étudier en France, laissant Paul à son chagrin. Plusieurs années après, Virginie annonce son retour dans l'île, mais le navire qui la ramène de France se fracasse durantune tempête sur les rochers sous les yeux de Paul. Celui-ci ne tarde pas à succomber à la douleur de sa perte.

biographie de l'auteur
Jacques Henri Bernadin de Saint Pierre est Né au Havre, le 19janvier 1737.
Il eut une jeunesse pauvre et aventureuse, voyagea, fut au service de la Russie ; de retour en France, il fréquenta les salons philosophiques, notamment ceux de Mlle de Lespinasse etde Mme Necker. L'insuccès de la lecture de Paul et Virginie chez cette dernière jeta l'auteur dans un tel doute sur la valeur de son ouvrage qu'il faillit le détruire ; ce fut Joseph Verret qui lesauva du feu. Les Études de la nature, ouvrage inspiré par Jean-Jacques Rousseau, dont Bernardin de Saint-Pierre était l'ami, obtint au contraire, un grand succès. Lauréat de l'Académie de Besançon,Bernardin de Saint-Pierre fut intendant du Jardin des Plantes et du cabinet d'histoire naturelle en 1791, professeur de morale à l'École normale en 1794.
Il fit partie de l'Institut en 1795, classe desSciences morales et politiques et à l'organisation de 1803, il occupa, dans la deuxième classe le fauteuil de A.-L. Séguier. Il devait recevoir Raynouard, Picard et Laujon le 24 novembre 1807 ; ilécrivit son discours de réponse aux trois récipiendaires, mais septuagénaire et ayant la voix faible, il dut laisser à François Neufchâteau le soin d'en donner lecture : ce discours eut d'ailleurs peu...
tracking img