Biographie de jean moulins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (321 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Moulin est né le 20 juin 1899, à Béziers, au sein d’une famille d’universitaires.En juillet 1939, Jean Moulin est nommé préfet de Chartres, peu de temps avant l’invasion dupays par les Allemands. Dès le début de la guerre, il demande à combattre pour la France en tant que sergent de réserve. Toutefois, il se heurte au refus de l’administration, quile maintient à la préfecture.Ayant osé tenir tête à l’occupant, il est battu puis emprisonné. Son refus de collaborer l’amène à commettre un acte qui témoigne de son courage et desa détermination : il tente de se trancher la gorge à l’aide d’un bout de verre. Il échappe à la mort de justesse, puis est révoqué par le gouvernement de Vichy en novembre 1940.C’est à cet instant qu’il fait concrètement ses premiers pas dans la Résistance. Convaincu de son devoir de lutte contre l’occupant, il se rend à Londres pour rencontrer legénéral de Gaulle, en 1941. Les deux hommes ne tardent pas s’accorder leur confiance et Jean Moulin se voit confier la lourde tâche d’unifier la Résistance dans le Sud de la France.Auxprix de grands efforts, il tente de rallier les différents mouvements de résistance entre eux et sous l’autorité du Général.Doté d’une énergie inépuisable, il parvient encore àréunir les trois grands mouvements de résistance français.Il les rassemble au sein du Mouvements Unis de résistance (MUR).Le 21 juin 1943, la Gestapo envahit le lieu de rassemblementet arrête tous les participants. La trahison, ou dénonciation, semble évidente. Jean Moulin est emprisonné à Lyon et torturé pendant plusieurs jours. Malgré les souffrancesabominables qu’il endure, jamais il ne donnera une quelconque information sur le mouvement qu’il a mis en place. Il meurt lors de son transfert en Allemagne, le 8 juillet 1943.
tracking img