Biographie de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1543 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE CHRONOLOGIQUE DE… Jean de LA FONTAINE 1. Marie-Christine NATTA, article « La Fontaine » (extrait), La Littérature française au Bac, Belin, 1996 LA FONTAINE 1621-1695 Jean de La Fontaine est né en le 7 juillet 1621 à Château-Thierry. Son père, comme son grand-père, est maître des eaux et forêts, charge que La Fontaine reprendra à son tour. Après des études au collège de sa ville natale, LaFontaine songe un temps à s’orienter vers une carrière ecclésiastique, mais il abandonne rapidement la théologie pour le droit, et obtient en 1649 le titre d'avocat au Parlement. La Fontaine a épousé en 1647 une jeune fille de quatorze ans, Marie Héricart, lointaine parente de Racine, dont il aura un fils. Il sera mauvais mari et mauvais père, préférant à la vie de famille la vie mondaine et lagalanterie. Il s'essaie à l'écriture, publie en 1654 L'Eunuque, une comédie traduite librement de Térence. En 1658, il se sépare de sa femme et s'installe à Paris. Son poème héroïque Adonis plaît au surintendant Fouquet, qui lui accorde une pension. Pour lui, La Fontaine écrit Le Songe de Vaux (inachevé), à la gloire du château de Vaux-le-Vicomte. Mais, en 1661, Fouquet est arrêté. La Fontainesollicite alors la mansuétude royale dans deux poèmes à la défense du ministre des Finances, l'Elégie aux nymphes de Vaux et l’Ode au Roi pour M. Fouquet. Sanctionné par le pouvoir pour sa fidélité au surintendant, il est accusé en 1662 d'avoir usurpé le titre d'écuyer ; jugeant qu'il est préférable de se faire oublier, il part quelque temps pour le Limousin. De retour à Paris, il lui faut se trouverd'autres protecteurs ; ce seront la duchesse douairière d'Orléans, puis, en 1673, Mme de la Sablière, enfin, dans es dernières années de sa vie, d'Hervart, un conseiller au Parlement de Paris. La Fontaine fréquente les salons les plus brillants de la capitale, se lie avec .Mme de Sévigné, Mme de La Fayette, La Rochefoucauld, Boileau, Racine, Molière, etc. Par-dessus tout, son retour dans lacapitale marque le véritable début de sa carrière littéraire. Ses Contes inspirés de Boccace et de l'Arioste, publiés en 1664 (il a quarante-trois ans), sont un succès immédiat. En 1668, paraît le premier recueil des Fables, sous le titre de Fables, choisies et mises en vers par M. de La Fontaine ; plus de quarante éditions verront le jour du vivant de l’auteur. Et jusqu'à la fin de sa vie, La Fontainene cessera de livrer à son public d’autres fables (second recueil en 1678-1679) et d'autres contes : les Nouveaux Contes édités en 1674, sont interdits, jugés trop licencieux. Écrivain polygraphe, La Fontaine s'est essayé à tous les genres : roman en prose mêlée de vers avec Les Amours de Psyché en 1669, poésie religieuse dans un Recueil de poésies chrétiennes et diverses, édité en 1671 à lademande de Port-Royal, et auquel il apporte sa contribution, vers de circonstances dédiés à ses protecteurs, livret d'opéra (Daphné, 1674), poésie didactique (Quinquina, 1682) et dramatique (Astrée, 1691). En 1684, l'écrivain est admis à l'Académie française et prend parti pour les Anciens dans leur querelle contre les Modernes. Frappé par la maladie, La Fontaine opère en 1692 une conversion religieuse,sous l'influence notamment de Madame de La Sablière. Il renie ses Contes et mène une vie édifiante. A sa mort, le 13 avril 1695 on retrouvera sur lui un cilice. Œuvres L'Eunuque, comédie d'après Térence (1654). Adonis, poème (écrit en 1657, publié en 1669). Élégie aux nymphes de Vaux, poème (1661). Contes (1664). Fables (1668 et 1678-1679). Les Amours de Psyché, roman (1669). Daphné, livretd'opéra (1674). Quinquina, poésie didactique (1682). Astrée, poésie dramatique (1691). 2. Robert HORVILLE, Histoire de la littérature en France au XVIIème siècle, Hatier, coll. « Profil », 1985 Une œuvre diverse Les Fables ne sont pas l'unique œuvre de La Fontaine. Il a écrit des Contes (1665 ; 1666 ; 1671 ; 1674) d'inspiration souvent licencieuse. Il a pratiqué la poésie didactique, avec le .curieux...
tracking img