Biographie de pierre choderlos de laclos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Pierre Choderlos de Laclos (1741- 1803)
Vie de Pierre Ambroise Choderlos de Laclos
1) Entre Crébillon fils, Rousseau et Sade
2) La Révolution et la Terreur
3) Ambiguïté de Laclos
Vie de Pierre Ambroise Choderlos de Laclos :
Pierre Ambroise Choderlos de Laclos naît à Amiens en 1741, dans une famille de la petite noblesse. Il choisit l’armée, et se retrouve affectédans l’artillerie, car son extraction ne peut lui permettre plus noble carrière. Mais Laclos parvient à s’illustrer dans ce domaine, puisqu’il participe à l’élaboration du " boulet creux " (1786, expérimentations en 1793), aux qualités balistiques reconnues.
Il n’est pas, comme on l’a dit parfois, l’auteur d’une seule œuvre, puisqu’il a composé dans des domaines très variés : traités destratégie militaire, poésie, galante ou érotique, un opéra-comique, des essais sur la condition des femmes ou des comptes rendus littéraires. Mais il est bien l’auteur d’un chef-d’œuvre, Les Liaisons dangereuses.
On peut, schématiquement, envisager la vie de Laclos selon deux axes distincts : l’un littéraire, l’autre historique. En effet, durant la première partie de la vie de Laclos, l’homme estofficier de carrière et la France en paix, il a donc du temps à consacrer à l’écriture. La seconde partie est traversée par l’Histoire, et Laclos subit les remous de la Révolution et de la Terreur. Il faut d’ailleurs remarquer que Les Liaisons dangereuses s’écrivent en temps de paix, et mettent en scène des guerres de salon qui ne font pas de quartier. Ce roman pourrait ainsi se lire comme une nouvelleguerre qui permettrait aux hommes, et aux femmes (d’où le féminisme que l’on veut parfois lire dans ce roman) de s’illustrer dans des combats non plus militaires mais amoureux, " L’amour de la guerre et la guerre de l’amour " écrit Baudelaire dans ses notes sur Les Liaisons dangereuses.
Entre Crébillon fils, Rousseau et Sade
Crébillon fils (1707-1777) est l’auteur des Egarements du cœur etde l’esprit (1736), du Sopha (1742), d’une pièce de théâtre intitulée La Nuit et le moment (1754), entre autres. Il doit son succès aux personnages de libertins qu’il met en scène dans ses œuvres, mais aussi à la finesse de l’analyse psychologique qu’il y déploie. Il est, de plus, l’auteur d’un roman épistolaire, Les Lettres de la Marquise de M* (1732). Laclos a puisé à la source de Crébillon, avecdélice, comme il l’indique en faisant lire un chapitre du Sopha à Mme de Merteuil (lettre 10, de la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont).
Laclos appréciait également les œuvres de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) et sa vie intime est teintée d’un rousseauisme quasiment idéal. En effet, il rencontre Marie-Soulange Duperré en 1783, en a un fils en1784 ; en 1786, il épouse la mère de sonenfant et reconnaît ce dernier. Bon père, bon époux, Laclos écrit à sa femme des lettres dans lesquelles il cite fréquemment Rousseau. Il n’est pas anodin que l’épigraphe des Liaisons , " J’ai vu les mœurs de mon temps, et j’ai publié ces lettres. ", soit empruntée à la préface de La Nouvelle Héloïse de Rousseau. Il faut également préciser que Laclos est l’auteur d’un discours et de deux traitéssur les femmes et leur éducation. Ces trois réflexions n’ont pas l’ampleur d’un Emile, mais elles s’inscrivent bien dans la lignée des écrits de Rousseau sur l’éducation.
Sade ou Rousseau ? Laclos a de réelles affinités avec Rousseau, mais il naît un an après Sade (1740-1814). Il n’est donc pas impossible de trouver aux roués des Liaisons dangereuses quelques traits qui pourraient les rapprocherde certains personnages du divin marquis. Cependant il y a davantage de Rousseau que de Sade dans Les Liaisons dangereuses, même si l’on a parfois relégué ce roman dans les enfers des bibliothèques, à côté des œuvres de Sade justement.
La Révolution et la Terreur
Laclos, officier de carrière, affecté dans l’artillerie, a inventé le " boulet creux ", contesté le système de fortifications...
tracking img