Biographie de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2432 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
VOLTAIRE

Voltaire de son vrai nom François-Marie Arouet est né le dimanche 21 novembre 1694 à Paris, dans la paroisse Saint-André-des-Arcs, mais, dans divers écrits, Voltaire affirme être né en réalité neuf mois plus tôt le 19 ou le 20 février 1694 à Châtenay-Malabry: le baptême du 22 novembre à Paris à Saint-André-des-Arts aurait été retardé du fait du peu d'espoir de survie de l'enfant.Originaires d’un petit village du nord du Poitou, Saint-Loup, où ils exercent au XVesiècle et XVIsiècle une activité de tanneurs, les Arouet sont un exemple de l’ascension sociale de la bourgeoisie au XVIIesiècle. Voltaire perd sa mère à l’âge de sept ans. Il a un frère aîné, Armand Arouet (1685, 1745) et une sœur, Maguerite Catherine Arouet, dite Marie(1686-1726) . Arouet père veut donner à soncadet une formation intellectuelle qui soit à la hauteur des dons que celui-ci manifeste dès son plus jeune âge. À dix ans, il entre chez les Jésuites du collège Louis-le-Grand, l’établissement le mieux fréquenté et le plus cher de la capitale. Les jésuites enseignent le latin, le grec et la rhétorique mais veulent avant tout former des hommes du monde et initient leurs élèves aux arts de société:joutes oratoires, plaidoyers, concours de versification, et théâtre qui occupe une large place dans la vie du collège. Élève brillant, vite célèbre par sa facilité à versifier, Voltaire y apprend à plaire et à parler d’égal à égal avec les grands. Il y tisse des liens d’amitié et des relations précieuses dont il saura user toute sa vie: les frères d’Argenson, René-Louis et Marc-Pierre, futursministres de Louis XV et le futur duc de Richelieu. À contre-pied de l’éducation des jésuites, la fréquentation de la société libertine du Temple eut une influence non moins importante sur le jeune Voltaire. L'abbé de Châteauneuf, son parrain et homme de lettres, l’introduit dès l’âge de douze ans dans cette société qui rassemble au Temple dans l’hôtel de Philippe de Vendôme, des membres de la hautenoblesse et des poètes, épicuriens lettrés connus pour leur esprit et leur amoralité, et amateurs de soupers galants où l’on boit sec. Le jeune garçon les amuse en leur faisant des vers. En leur compagnie, il se persuade qu’il est né grand seigneur libertin et n’a rien à voir avec les Arouet et les gens du commun.

Il quitte le collège à dix-sept ans et annonce à son père qu’il veut être homme delettres, et non avocat ou titulaire d’une charge de conseiller au Parlement. Devant l’opposition paternelle, il s’inscrit à l’école de droit et continue de fréquenter les libertins du Temple, prenant des goûts de luxe et de débauche. Son père l’éloigne un moment en l’envoyant à Caen, puis en le confiant au frère de son parrain, le marquis de Châteauneuf, qui vient d’être nommé ambassadeur à La Hayequi accepte d’en faire son secrétaire privé. Mais son éloignement ne dure pas. À Noël 1713, il est de retour, chassé de son poste et des Pays-Bas pour cause de relations tapageuses avec une demoiselle. Furieux, son père veut l’envoyer en Amérique mais finit par le placer dans l’étude d’un magistrat parisien. Il est sauvé par un ancien client d'Arouet, lettré et fort riche, M.de Caumartin, marquisde Saint-Ange, qui le convainc de lui confier son fils pour tester le talent poétique du jeune rebelle. Voltaire passe ces vacances forcées au château de Saint-Ange près de Fontainebleau à lire, à écrire et à écouter les récits de son hôte.

En 1715, c’est la régence. Voltaire a 21 ans. Il est si brillant et si amusant que la haute société se dispute sa présence. Il aurait pu devenir l’ami durégent, Philippe d'Orléans mais se retrouve dans le camp de ses ennemis.

Invité au château de Sceaux, foyer d’opposition, où la duchesse de Maine, mariée au duc de Maine, bâtard légitimé de Louis XIV, tient une cour brillante, il ne peut s’empêcher de faire des vers sur les relations amoureuses du Régent et de sa fille.

Le 4 mai 1716, il est exilé à Tulle. Son père use de son influence...
tracking img