Biographie et bibliographie de flaubert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1058 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie

12 décembre 1821 : naissance de Gustave Flaubert à Rouen. Il est issu d’une famille chrétienne bourgeoise. Son père est chirurgien chef à l’Hôtel Dieu (hôpital) à Rouen. A cause de ce monde hospitalier, il se forgera très vite une vision négative de la vie, qu’on retrouvera dans ses œuvres, et une approche cynique de l’humanité. Il passe une enfance sans joie. Dès l’âge de 9 ans, Ondécèle un goût privilégié pour la littérature, l’histoire, et pour le grotesque par ses écrits.

1824 : naissance de sa sœur Caroline.

1832 : entre au collège royal de Rouen. Il commence à écrire des récits et son professeur de français l’encourage.

Eté 1836 : rencontre Elisa Schlesinger. Cette rencontre le marque jusqu’à la fin de ces jours. C’est son grand amour inaccompli. Il lareprésentera dans l’Education Sentimentale sous les traits de Mme Arnoux.

Aout 1840 : Il est renvoyé de son lycée. Il passe seul son bac, qu’il réussit puis il va faire son premier grand voyage dans les Pyrénées, dans le Midi et en Corse. Très important car dans son récit on voit un don pour l’observation, la description, son intérêt pour les paysages et les mœurs qu’il note précisément. Commence desétudes de droit à Paris.

1844 : les détestant, il les abandonne et reviens à Rouen en s’installant à Croisset dans une maison située au bord de la Seine où plus tard, il y écrivit l’essentiel de son œuvre. Il se livre exclusivement à la littérature.

1845 : voyage en Italie, à Gênes. Découvre La Tentation de Saint-Antoine, tableau attribué à Bruegel, Flaubert en est subjugué.

1846 : mort deson père + de sa sœur Caroline = deuils qui l’affligent. Il prend en charge sa nièce.

1844 : première version de l’Education Sentimentale.

1846 : première liaison, essentiellement épistolaire avec Louise Colet, une poétesse et femme de lettre. Rupture en 1848.

1848 : Flaubert assiste à la Révolution, sans y prendre part. Vision négative de la période car c’est l’échec de la République.1848 : première version de La Tentation de Saint Antoine, que Flaubert vit comme un échec car ses amis Du Camp et Bouilhet juge l’œuvre ratée.

Il assiste à la révolution de 1848 à Paris et il a un regard très critique que l’on retrouve dans l’Education Sentimentale.

1849-1851 : Voyage en Orient avec Maxime Du Camp, qui l’enchante (paysages, mœurs, danseurs, scènes de rue, femmes), puis enGrèce et en Italie.

1851-1855 : deuxième liaison avec Louise Colet.

Eté 1851 : début rédaction de Mme Bovary. Il est très impliqué, acharné (voir brouillons). Cherche la perfection stylistique, il est donc très lent.
Il met ses phrases à l’épreuve du « gueuloir » : hurle ses phrases pour juger les rythmes, détecter les mauvaises assonances et les répétitions. Flaubert se documente beaucouppour faire vrai et trouver le détail exacte MAIS différent du réalisme, son but est de trouver la beauté.

1856 : publie Madame Bovary pour la première fois dans La Revue de Paris. La scène du fiacre (partie III) donne lieu à un procès car elle fait outrage aux bonnes mœurs et à la religion. Flaubert gagne le procès.

1857 : publication en livre qui connait un succès et reçoit en général detrès bonne critique. Flaubert accepte les mondanités à Paris, et se lie d’amitié avec certains de ses contemporains. Il est célèbre.

1858 : voyage à Carthage. Il a la volonté d’écrire un livre sur l’Antiquité, fait des recherches, puis commence l’écriture.

1862 : publication de Salammbô un énorme succès. Critique pour la plupart favorable, commence correspondance avec George Sand.

Mêmeannée : projet d’adaptation de Salammbô à l’Opéra par Ernest Reyer (voir extrait). 1890 : première représentation.
1864 : commence rédaction de l’Education Sentimentale. Débuts difficiles et douloureux pour l’auteur acharné.

1869 : mort de Louis Bouilhet et de Sainte-Beuve (amis très proche), Flaubert est effondré.

Novembre 1869 : publication de l‘Education Sentimentale = échec commerciale...
tracking img