Biographie flaubert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche Cours

Nº : 01048

FRANÇAIS

Toutes séries

LE TALENT C’EST D’AVOIR ENVIE

Biographie de Flaubert
Plan de la fiche :
1. Les débuts 2. Madame Bovary 3. Salammbô et L’Education sentimentale 4. Le dernier Flaubert

Les débuts
Flaubert est né le 12 décembre 1821 dans une famille de la bourgeoisie rouennaise. Sa mère Caroline, née Fleurion, est la fille d’un médecin dePont-l’Evêque ; son père, Achille Flaubert, est chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Rouen. Le frère aîné de Gustave, Achille, suivra les traces de son père et deviendra médecin. Sa soeur cadette, dont il est très proche, Caroline, naît en 1824. Selon les usages, Gustave entre comme interne au collège royal de Rouen, en classe de huitième, en février 1832. Sa scolarité est plutôt brillante, même si le comportementadolescent du jeune Flaubert ne correspond guère aux attentes de ses professeurs. En sixième, il fonde avec son ami Ernest Chevalier un petit journal, Art et Progrès. En cinquième, Gustave est vivement encouragé par son professeur principal, Gourgaud, qui lui prescrit des « narrations à composer » et l’encourage à écrire des textes de son cru. Dès son enfance, il baigne dans la culture bourgeoise dudébut du XIXe siècle. Celle-ci comporte plusieurs éléments distinctifs, au nombre desquels il faut compter des oeuvres liées à la morale chrétienne mais dont il rejette le contenu proprement mystique et des oeuvres caractéristiques de la culture bourgeoise : les classiques grecs et latins, les auteurs français du XVIe mais surtout des XVIIe (Corneille, Molière) et XVIIIe siècles (Voltaire,Rousseau), des livres d’histoire, des récits de voyage, et quelques classiques anciens et récents de la littérature étrangère (Cervantès, Le Tasse, L’Arioste…). Les auteurs romantiques contemporains semblent moins nombreux dans les bibliothèques bourgeoises. Dans cette perspective, la culture littéraire que se constitue Flaubert dans ses jeunes années est originale : s’il apprend à lire à partir desclassiques, comme Rabelais ou Cervantès, il dévore également avec admiration la littérature romantique, celle des Hugo, Dumas, Balzac, Byron... Les penchants littéraires de Gustave sont largement reflétés par ses premiers écrits qui sont des récits historiques, des contes philosophiques et fantastiques, des drames, inspirés de Balzac, de la vogue pour l’histoire, du romantisme noir de La Comédie de lamort de Théophile Gautier, de l’exotisme des Orientales de Victor Hugo. Il écrit en 1838 une sorte d’autobiographie romantique, les Mémoires d’un fou, dédiées à son ami Alfred le Poittevin, de cinq ans son aîné. Le livre évoque la rencontre passionnée qu’il fit à 15 ans, l’été 1836, à Trouville, d’Elisa Foucault, compagne de l’éditeur de musique Maurice Schlesinger, qu’elle épouse en 1840. Toute savie, Flaubert gardera des liens avec le couple. Cette rencontre inspirera la première et la seconde Education sentimentale. En 1839, Gustave compose une nouvelle fantastique, Smarh, dont bien des aspects annoncent La Tentation de saint Antoine. En août 1840, Flaubert est bachelier, et il parcourt les Pyrénées et la Corse jusqu’en octobre. Puis, il s’inscrit à la faculté de droit, à Paris,puisqu’il a été décidé qu’il deviendrait avocat. De 1841 à 1844, Gustave délaisse ses études et mène à Paris une vie de bohême, qu’il consacre à l’écriture. Ce parcours n’a rien d’original : dans la première moitié du XIXe siècle, la bohême est un phénomène culturel fondamental, le véritable creuset du champ littéraire. Elle se caractérise par la marginalité sociale, mais aussi par une certaine centralité,puisqu’il s’agit d’un fait essentiellement parisien. Ces groupes de jeunes artistes partagent un style de vie spécifique, antibourgeois, et une culture de la marginalité et de la provocation. En 1842, Gustave écrit Novembre, texte inspiré par le mal du siècle, avant d’achever en 1845 la première Education sentimentale : il s’agit là d’un roman du désertement, qui interroge déjà le...
tracking img