Biographie jacques louis david

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jacques-Louis David (1748-1825) !!!

Jacques-Louis David est un peintre français. Il est considéré comme le chef de file de l’école néoclassique. Il opère une rupture avec le style galant et libertin du XVIIIe siècle et revendique l’héritage du classicisme de Nicolas Poussin et des idéaux grecs et romains.

I-Biographie !!!
A-Enfance et formation
Jacques-Louis David naît à Paris le 30 août1748 dans une famille de la petite bourgeoisie. Il est mis en pension au couvent de Picpus jusqu’au 2 décembre 1757, date à laquelle son père meurt. David a alors neuf ans et sa mère fait appel à son frère François Buron pour l’aider à s’occuper de l’éducation de son fils. Après l’avoir fait suivre des cours chez un répétiteur, elle le fait entrer au collège des Quatre-Nations. Dès lors, elle seretire à Evreux et laisse l’entière éducation de David à la charge de son frère.
En 1766, Davis commence à étudier l’art à l’Académie royale, avec comme maître Joseph-Marie Vien, dont l’enseignement devait permettre aux élèves de concourir pour le prix de Rome. En 1769, la troisième médaille qu’il reçoit au « Prix de quartier » lui ouvre la voix vers le concours du grand prix de Rome. En 1771, ilobtient le second prix avec son œuvre le Combat de Minerve contre Mars. En 1772, il manque à nouveau le premier prix avec Diane et Apollon perçant de leurs flèches les enfants de Niobée. Après cet échec, qu’il vécut comme une injustice, David fit une tentative de suicide. En 1773, c’est encore un échec avec la Mort de Sénèque. 

B-Voyages en Italie !!!
En 1774, il gagne finalement, aprèsquatre tentatives, ce précieux prix de Rome, qui lui permet de séjourner pendant quatre ans au palais Mancini à Rome. En 1779, Davis se rend à Naples. Durant ce séjour, il visite les ruines d’Herculanum et de Pompéi. Il attribua à ce voyage l’origine de sa conversion au nouveau style inspiré de l’Antiquité : le néoclassicisme.
David revient à paris à la fin de l’année 1780 pour exposer au prestigieuxSalon du palais du Louvre son Bélisaire. Cette œuvre de pur style néo-classique permet à David d’être reçu à L’Académie Royale le 23 août 1783.
Il épouse en 1782 Marguerite Charlotte Pécoul. Ils auront quatre enfants.
En 1784, David part pour Rome ou il poursuit la réalisation de son tableau Le serment des Horaces qu’il avait commencé à Paris. Le Serment des Horaces connait un grand succès.David est considéré comme le chef de file de la nouvelle école de peinture que l’on ne nomme pas encore le néoclassicisme.
!!!
!!!
C-L’époque révolutionnaire !!!
Dès 1788, plusieurs projets affirment la sympathie de David pour la cause révolutionnaire qui veut la fin de la monarchie absolue. En septembre 1789, prenant la tête des »Académiciens dissidents », un groupe fondé pour réformerl’institution des beaux-arts, il demande la fin des privilèges de l’Académie royale ainsi que ceux de toutes les autres Académies. Ainsi, en parallèle à sa carrière artistique, il entame une activité politique en devenant député à la Convention en 1792 et ordonnateur des fêtes révolutionnaires. Son engagement l’amène à voter la mort du roi Louis XVI ce qui provoque la procédure de divorce intentée par sonépouse. De plus en 1790, il entreprend de commémorer le Serment du jeu de paumes.
Marat assassiné (1793) et La mort du jeune Barra sont des tableaux emblématiques de sa période révolutionnaire.
David, ami de Robespierre, prend une part active dans la politique de la Terreur, ce qui lui vaudra à la chute de Robespierre d’être arrêté et emprisonné à l’ancien Hôtel des Fermes Générales puis auLuxembourg. Ses étudiants se mobilisent et obtiennent sa libération le 28 décembre 1794. Il est de nouveau emprisonné en 1795 avant d’être amnistié (gracié).
Son activité sous le Directoire sera principalement accaparée par la réalisation de Les Sabines qu’il peint de 1795 à 1798. Il refusera de participer au Salon de peinture et organisera une exposition payante de l’œuvre où il installera en...
tracking img