Biographie jean anouilth

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (615 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Anouilh :

Date et lieu de Naissance : 1910, Bordeaux.

Sa Famille (origine sociale) : Son père était tailleur et sa mère musicienne et professeur de piano. Il se marie en 1931 à MonelleValentin (et aura une fille Catherine), ils divorcent en 1953 et se remarie avec Nicole Lançon*. Ils auront 3 filles : Caroline, Marie-Colombe & Nicolas.

Sa Formation (études…) : Il a été scolarisénotamment au collège Chaptal à Paris. Puis entamera quelques études de droits.

Son Action :
- Il travaille pendant deux ans dans une agence de publicité avec Jacques Prévert et Jean Aurenche.
-Devient secrétaire du comédien Louis Jouvet* -> Relations tendues car Jouvet sous-estime les ambitions littéraires de son employé.
- Fait représenter sa première pièce en 1922 : Humulus le Muet ->C'est un échec.
- Connaît son premier grand succès en 1937 avec Le Voyageur sans bagage. Le succès de sa pièce la Sauvage confirme sa notoriété.
- Au travers de textes apparemment ingénus, ildéveloppe "une vision profondément pessimiste de l’existence".
- Obtient un nouveau succès avec la création du Bal des voleurs -> Inaugure sa collaboration avec André Barsacq* (son principal metteur en scènependant plus de 15 ans).
- Ne prend parti ni pour la collaboration ni pour la résistance. Il continue d'écrire -> Antigone est créée en pleine occupation allemande, le 4 février 1944 au théâtre del'Atelier -> Le personnage d'Antigone devient l'allégorie de la Résistance. La première est un échec mais l'œuvre deviendra dans le temps l'œuvre la plus emblématique et la plus jouée de l'auteur.
-Continue d'écrire en alternant pièces "noires", "roses", "brillantes", "grinçantes", "costumées", "secrètes" et "farceuses"*, suivant leur degré de pessimisme, de férocité et d’hypocrisie.
- S'érigecontre l'épuration* lors de la libération -> Tente de sauver la tête de Robert Brasillach, Albert Camus, François Mauriac, Paul Valéry, Colette et beaucoup d'autres -> écrit en 1945 « J'avoue avoir...
tracking img