Biographie jean de la fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Jean de la Fontaine
Jean de la fontaine est un auteur du XVII siècle. Il a étudié au collège de sa ville natale pour ensuite reprendre ses études de droit à Paris. Durant sesétudes, il fréquente un groupe de jeunes poètes ; les chevaliers de la table ronde. Il rencontre aussi d’autres auteurs comme Molière, Perrault, Racine et bien d’autres. Proche de NicolasFouquet, Jean de la Fontaine, reste à l’écart de la cour Royale, il est alors au service de Louis XIV. Il fréquente les salons comme celui de Madame de la Sablière. Mais lorsque Fouquet perd sonposte, la Fontaine est obligé de quitter la capitale. Lorsqu’il retourne à Paris, il devient « gentilhomme servant » au palais Luxembourg. En 1649, il obtient un diplôme d’avocat au parlement.Par la suite, en 1654, il publia son premier texte. Une comédie en cinq actes adaptée de Térence, l’Eunuque. Celle-ci passa totalement inaperçue. C'est en s'inspirant des fabulistes del'Antiquité gréco-latine et en particulier d'Ésope, qu'il écrit les Fables de la Fontaine.

Jean de la fontaine est un poète français né le 08 juillet 1621 à Château-Thierry. Issu de la moyennebourgeoisie provinciale, il passe ses premières années dans l’hôtel de ses parents qui est aujourd’hui un musée à la mémoire de l’écrivain. Il se marie, en 1647 avec Marie Héricard. Il est âgéde vingt six ans, son épouse de quatorze. Quelques années plus tard, ils ont un fils Charles, le 30 octobre 1653. Il décède le 13 avril 1695, à l’âge de 74 ans, il laisse derrière lui unhéritage littéraire comptant près de 250 fables, de nombreux recueils de contes et bien d’autres poèmes, texte en prose ou en vers. Il sera reconnu par les générations à venir comme le plus grandfabuliste français.

Œuvre : | Principaux thèmes abordés : |
L’eunuque ; 1654. | Littérature. |
Les fables ; De 1658 à 1673. | Les études. |
Daphné ; 1674. | |
Astrée ; 1691. | |...