Biographie lamartine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LAMARTINE

Biographie :

Un jeune aristocrate :
Alphonse de Lamartine est né à Macon en 1790.

Il passe les dix premières années de sa vie à la campagne à Milly, près de Macon où son père, échappé aux cachots de la Terreur, exploitait le maigre domaine familial.
 Il est charmé par la nature qui l’entoure.
 Douce influence de ses sœurs et de sa mère.

Sa mère, très pieuse, lui donnaune éducation catholique et le confia à l’abbé Dumont.
Après s’être échappé d’une pension lyonnaise où il était malheureux, Lamartine fait de bonnes études au collège des jésuites de Belley : il goûte Virgile et Horace, lit Chateaubriand, et éprouve une grande ferveur religieuse. Au sortir du collège, ne voulant pas servir « l’usurpateur », il mène à Milly la vie d’un aristocrate oisif, consacréeà la rêverie, à la lecture, à la poésie chrétienne (1808-1811).
Pour dissiper son ennui, il entreprend un voyage en Italie avec son ami Aymon de Virieu (1811-1812) et noue une charmante idylle avec une jeune napolitaine dont il fera un jour l’héroïne de Graziella (1849).
En 1814, à la chute de l’empire, il entre dans les gardes du corps de louis XVIII, c’est un monarchiste fidèle, mais aprèsWaterloo, il démissionne et revient à Milly. A toute occasion il retourne à paris où, peu à peu, il a pris des habitudes de libertin, faisant au jeu de lourdes pertes. Sa poésie trahit alors l’influence des « philosophes » et des élégiaques du XVIIIème siècle. Il tente sa voie dans la tragédie à la manière de Voltaire (Médée) et rêve même d’un poème épique.

Des Méditations aux harmonies :Automne 1816 : C’est à Aix-les-Bains où il soigne des troubles nerveux qu’il rencontre une jeune femme malade de la poitrine, Julie Charles, épouse d’un physicien réputé. Sur les bords du lac du Bourget, ils se lient d’un amour vite spiritualisé par l’idée de « ce mystérieux ailleurs vers lequel elle se sent glisser » (H. Guillemin).
En effet, elle meurt en décembre 1817.

1820 : Les méditations.C’est la douleur de cet amour brisé et le désir de retrouver, avec la foi, la paix de l’âme qui inspirent à Lamartine les plus beaux poèmes des Méditations. Ce petit livre, le premier recueil lyrique du romantisme, remporte immédiatement un sucés extraordinaire : du jour au lendemain Lamartine est un poète célèbre. Bien accueilli dans les milieux catholiques, il reçoit le poste d’attaché d’ambassade àNaples. Cette situation lui permet d’obtenir la main d’une jeune Anglaise, Mary-Ann Birch, qu’il a rencontrée en 1819 à Chambéry.
Après quelques mois d’émerveillement en Italie du Sud, le jeune couple rentre en France (1821), fait un séjour en Angleterre (1822) et partage sa vie en paris et le château de Saint-Point, que le poète avait reçu à son mariage (1822-1825). C’est dans cette période queLamartine publie les Nouvelles Méditations (1823), La mort de Socrate (1823) et Le dernier chant du pèlerinage d’Harold (1825).

1830 : Les Harmonies.
Nommé secrétaire d’ambassade de Florence (1825), Lamartine y passe trois années heureuses, dans un paysage enchanteur où il compose la plupart des Harmonies. Bien qu’il s’acquitte brillamment de son rôle diplomatique, il se voit refuser le postede ministre de France devenu vacant, demande un congé et rentre à Saint Point pour y vivre en gentilhomme campagnard. Il est reçu à l’Académie et publie les Harmonies Poétiques et religieuses (1830).

L’action philosophique et politique :
La révolution de 1830 ne surprend pas Lamartine qui évolue déjà vers le libéralisme. Il se rallie au nouveau régime, mais démissionne pour raisonspersonnelles. Candidat malheureux à la députation, il affirme ses idées libérales en publiant en 1831 la Réponse à Némésis, une brochure Sur la Politique Rationnelle et l’Ode sur les révolutions.

Le voyage en Orient :
Hanté depuis 1821 par le projet d’une grande épopée, Lamartine, qui a déjà rédigé plusieurs fragments de Jocelyn, entreprend un voyage aux lieux saints : au berceau du christianisme,...
tracking img