Biographie victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (828 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Illustre poète et écrivain, Victor Hugo a traversé le XIXème siècle. L’auteur des Misérables, de Notre-Dame de Paris, d’_Hernani _et des Contemplations a joué des genres, passant de la poésie auroman historique et aux pièces de théâtre. Il est la plus grande figure du courant romantique en France.
Victor Hugo naît le 26 février 1802 à Besançon. C’est le dernier enfant d’une famille de troisgarçons. Son père Léopold est un général de l’Empire napoléonien. C’est surtout sa mère Sophie qui l’élève.

Alors qu’il est au lycée Louis-le-Grand, Victor Hugo semble déjà avoir une idée trèsprécise sur son avenir. A 14 ans, il écrit « Je veux être Chateaubriand ou rien ». A 19 ans, il écrit et publie ses premiers poèmes, Odes. Il est alors remarqué par le roi Louis XVIII qui lui verse unepension.

Le 12 octobre 1822, il épouse Adèle Foucher, une amie d'enfance. Deux ans plus tard, elle donne naissance à leur premier enfant, Léopoldine. Ils auront en tout 5 enfants.
Ses débutslittéraires et le romantisme

Victor Hugo se regroupe avec quelques écrivains, qui forment ensemble le Cénacle. Ce cercle de jeunes auteurs sera le foyer du romantisme. En 1827, il publie la pièce dethéâtre Cromwell. La préface annonce clairement sa volonté de rompre avec les règles classiques (unité de temps, de lieu et d’action). Hernani en sera la concrétisation. En 1828 paraissent lesOrientales et le Dernier jour d’un condamné.

A 27 ans, Victor Hugo présente une nouvelle pièce, Hernani, à la Comédie-Française. Les partisans du classicisme s'offusquent que la règle des trois unités (detemps, de lieu et d'action) ne soit pas respectée. L'affrontement entre les romantiques, les "Jeune-France", et les classiques, les "perruques", est violent. Ils livreront la même bataille à chaquereprésentation d’_Hernani_. Hugo devient le chef de file de l'école romantique, en compagnie de Gérard de Nerval et Théophile Gautier.

Deux ans plus tard, en 1831, Victor Hugo publie son...
tracking img