Biographie voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire

1964-1778
Il né à Paris dans un milieu bourgeois aisé. De son vrai nom Francois-Marie Arouet qui deviendra Voltaire. Marqué par ses maîtrres jésuites du Collège Louis-le-Grand qui ontencouragé son goût du théâtre, sa vocation poétique, son intérêt pour l’histoire. Sorti du collège, il introduit la société libertine du Palais du Temple ( salon libertin ) et fait sienne la philosophieépicurienne.
Ses écrits satiriques sur les amours du Régent le font exiler puis enfermé 11 mois à la Bastille. Sa 1ère tragédie, Œdipe est un succès. Recu à la cour par Louis XV, il devient le poètequ’il a toujours rêvé de devenir. Il est bâtonné par les domestiques du chevalier de Rohan à la suite d’un incident, il réclame vainement justice. Une lettre cachet l’envoie à la bastille puis il estexilé en Angleterre où il découvre avec enthousiasme un régime de liberté.
« La Henriade » est une épopée qui connaît un véritable triomphe, tout comme « Zaïre » . Il est vu comme le successeur deCorneille et de Racine. Ses « Lettres philosophiques » l’envoient à la Bastille. Il se réfugie alors en Lorraine, dans le château de Madame du Châtelet.
Il est ensuite appelé à Paris et protégé parMadame de Pompadour. Voltaire devient historiographe du roi, élu à l’Académie francaise, il célèbre les fastes du règne. Il est disgrâcié pour un mot malheureux. Après la mort brutale de son amie Madamedu Châtelet, Voltaire cède aux instances de Frédéric II qui l’invite à Berlin, qu’il quittera pécipitemment.
Il achète une propriété à Genève. On lui reproche d’avoir monté un théâtre, lesprotestants n’apprécient pas. Il inspire également à d’Alembert l’article « Genève » de l’ « Encyclopédie », qui suscite la tempête chez les pasteurs. Pour se mettre définitivement à l’abri, il achète despropriétés, dont Ferney à la frontière franco-suisse. La révocation du privilège de l’ « Encyclopédie » lui confirme que les philosophes doivent mener la lutte loin de Paris.
Il va passer les dix-huit...
tracking img