Biographie d'emile zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1148 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Emile Zola est née de l’union d’Emilie Abert et de l’italien Francesso Zola le 2 avril 1840 à Paris. Son père, ingénieur de traveaux publics, réussi à obtenir un gros contrat à Aix-en-Provence, où il s’y installera, lui et sa famille, en avril 1843. Il mourra d’un Pneumonie en 1847 après avoir été responsable du « barrage Zola ».
Sa mère se retrouve alors veuve, avec un fils se 7 ans à nourrir.Ce dernier grandi aux cotés de sa mère et de sa grand-mère maternelle, puis va entrer au collège de sa ville, où il fera la rencontre de Paul Cézanne, avec qui il gardera une forte amitié jusque tard dans sa vie. C’est à ce moment là que Zola commence à se passionner pour la littérature, et va commencer à écrire.
A l’age de 18 ans, Zola quitte Aix pour se rendre à Paris, où il vivras avec samère dans des conditions très précaire. Il si’inspira dans ses écrits d’auteur comme Molière et Skaspeare. Par deux fois, il sera recalé à l’éxamen du baccalauréat ès sciences. Ces échecs touchent profondéments le jeune homme, qui craint de décevoir sa mère et d’être en diificulté sans diplôme.
Ses expériences dans la vie sentimentale sera une autre source d’inspiration pour lui, comme la fois où ilse rapprocha d’une prostitué, répondant au nom de Berthe, à qui il essayeras de sortir de ce milieu. Son échec lui vaudras la parition de son livre La confession de Claud.
C’est aussi à ce moment là de sa vie que Zola serat attiré par le monde de la peinture. Il feras la connaiscance de grands peintre comme Manet, Renoir, ou Pissaro. Il garde un grande amitié avec son ami peintre Paul Cézanne,jusqu’en 1886, dernière fois où il se verront.

Sans diplôme, il décide tout de même de trouver du travail, et fera un bref passage aux Docks de la Douane en avril 1860. Après 2 ans sans trouver de travail, il se fait embaucher à Hachette, alors qu’une librairie. Il progressera très vite, et occupera une place importante dans la librairie qui gagne en popularité.
Il profiteras de son poste pourfaire paraitre un des ses livres, Les contes de Ninon.
En 1864, il fera la cannaissance d’Éléonore-Alexandrine Meley, avec qui il se serait marié si sa mère ne l’avait pas demandé d’attendre. C’est à cette même époque qu’il collabora aux rebriques de critiques litéraires, et pourras ainsi publier ses écrits dans les quotidiens, démontrant au public qu’il est jeune écrivain prometteur. Ilparaitras dans des journeaux comme l’Evènement ou l’Illustration, ou encore le Figaro.
Cette période permit à Zola, à travers les journeaux, de montrer tout son talen pour l’écriture, en publiant des contes et des romans par feuilletons par exemple.
En l865, Emile part vivre avec sa compagne près de Montmartre, lieu où se situe princialement les bureux des journeaux.
Mais son action est aussipolitique : son engagement contre le Second Empire se fait entendre dans tous les journeaux. Par l’occasion, il craira beaucoup de liens d’amitiés, mais se fera aussi des ennemis. Il et à plusieurs reprises arêté par la police pour avoir était en dessas de la loi, mais aucune de ces arrestations fut accompagnés de conséquences.
Même s’il est très engagé dans la politique, son action ne reste quelittéraire : il n’a jamais envisagé d’entreprendre une carrière politique
Le 31 mai 1870, il se marrit avec Alexandrine Meley, qui l’accompagne et le soution à chacun moment de sa vie.
Grâce à sa myopie, il ne prendras pas part au confflit Franco-Prussien, écrivznt tout de même sur la chute du Second Empire.
Après 1872, il rencontre de grandes personnalités comme les frères Goncourt, ou Flaubert,formant un groupe où ils discuteront de littérature à tous les sujets.
C’est à ce moment là de sa vie que sa carrière va vraiment décollé, publiant très souvent des romans, des contes, traavaillant souvent pour les journeaux. Il sortiras aussi de sa gêne finançière, présente depuis longtemps dans sa vie.
L’année 1880 fut une année très sombre pour l’écrivain, qui voit sa mère et son ami Flaubert...
tracking img