Biographie d'emile zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1112 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE BIOGRAPHIQUE

AUTEUR : Emile Zola [pic]

1. ORIGINES

Né italien à Paris, rue Saint Joseph, le 2 avril 1840 (au cours du 19ème s.) et décédé le 29 septembre 1902 (20ème s.). Naturalisation française le 31 octobre 1862.

Milieu social (métiers des parents, nombre de frères et sœurs) :
Fils unique de Francesco Zolla et d’Émilie Aubert.Son père fut un brillant ingénieur de travaux publics militaire, originaire de Vénétie, en Italie.
Sa mère fut mère au foyer.

2. ETUDES – FORMATION

Ecoles, collège, lycée :
Pension Isoard d’Aix-en-Provence.
Collège Bourbon d’Aix.
Lycée Saint-Louis à Paris.

Etudes universitaires (lieu, spécialités) :
Recalé deux fois au baccalauréat ès sciences : la 1ère foisà Paris et la 2ème fois à Marseille. Sans diplôme et sans formation.

3. EXPERIENCES Professionnelles

Métiers / Lieu :
Employé aux écritures aux Docks de la douane.
Commis aux expéditions puis attaché de presse à la libraire Hachette.
Journaliste littéraire (1866 - 1868).
Journaliste politique (1869 - 1871).

Influences de son parcours professionnel :
Il apprendtoutes les techniques du livre et de sa commercialisation.

4. L’ECRIVAIN

Ses débuts (dans quelles circonstances a-t-il commencé à écrire) :
Le premier amour de Zola s'appelle Berthe, une prostituée. Il conçoit le projet de « la sortir du ruisseau », en essayant de lui redonner goût au travail, mais il échoue. Il tire toutefois de cet échec la substance de son premier roman, « Lesconfessions de Claude ».

Ses premières œuvres :
Son premier roman : « Les confessions de Claude ».
Son deuxième roman : « Le Vœu d'une morte ».

Ses rencontres littéraires :
Emile Deschanel, Sainte-Beuve, Hippolyte Taine, Emile Littré, Edmond Huot de Goncourt, Jules Huot de Goncourt, Gustave Flaubert, Alphonse Daudet, Ivan Sergueïevitch Tourguéniev, Guy de Maupassant, PaulAlexis, Joris-Karl Huysmans, Léon Hennique, Henry Céard

Ses sources d’inspiration :
Il soutient la race, le milieu naturel, social et politique et le moment au cours duquel est créée une œuvre littéraire définissent ses traits spécifiques et son évolution.

Ses thèmes de prédilection :
• Littérature du peuple : exploration de tous les milieux sociaux, dont le peuple et le mondedu travail qui font leur apparition dans le genre romanesque. Les écrivains prennent désormais en compte tous les instincts de l’homme.
• Un propos scandaleux : le héros naturaliste est disséqué comme un animal : ses pulsions, ses besoins sont mis en scène. En somme, le roman naturaliste se préoccupe du dévoilement des dessous de la société et de l’étude des pulsions.

• Untraitement réaliste de la vie : le romancier rejette toute péripétie spectaculaire, contraire à la réalité : l’intrigue se débarrasse de tout élément superflu. De même, les héros naturalistes n’ont rien de classique, ils sont médiocres, faibles et voués à l’échec.

• Une narration objective : le romancier naturaliste affecte de disparaître derrière l’action en substituant au point de vueomniscient une focalisation interne. De plus, il fait le choix du discours indirect libre, qui permet d’offrir la parole au peuple, tout en maîtrisant sa syntaxe et son vocabulaire : il peut alterner discours du narrateur et discours du personnage.

Son parcours : ses succès et échecs :

Succès :

Thérèse Raquin
L’Assommoir
Germinal
Nana

Son style : Le naturalisme

5.FIN DE VIE

Situation sociale à la fin de sa vie : Solitude appréciée.

Circonstances de sa mort : intoxiqué dans la nuit, par la combustion lente et résiduelle d'un feu couvert, produit par la cheminée de la chambre à coucher.

6. BIBLIOGRAPHIES

Bibliographie de l’auteur :

Œuvres complètes :
• Contes et nouvelles, Les Rougon-Macquart, édition établie par Henri...
tracking img