Biographie d'erasme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie

Les grandes dates de sa vie
1466/1469 : Rotterdam, naissance de Desiderius Erasmus, fils illégitime d’un prêtre et d’une fille de médecin.
1488 : il prononce ses vœux chez les chanoines réguliers de saint Augustin à Steyn.
1492 : il est ordonné prêtre.
1493 : il quitte le couvent et suit l’évêque de Cambrai dans ses déplacements comme secrétaire.
1495-1499 : séjours à Paris oùil apprend le grec et rencontre de nombreux humanistes. Sous l’inspiration du franciscain Jean Vitrier, gardien (supérieur) du couvent de Saint-Omer, il écrit l’Enchirion militis christiani (Le Manuel du soldat chrétien).
1499 : premier séjour en Angleterre où il rencontre John Colet, chanoine de Saint-Paul et Thomas More.
1505-1506 : deuxième séjour en Angleterre.
1506-1509 : séjour en Italie.Il devient docteur en théologie à l’université de Bologne.
1509-1514 : troisième séjour en Angleterre chez Thomas More, professeur de grec et de théologie. Il écrit L’Éoge de la folie sur la route entre l’Italie et l’Angleterre.
1514 : il entre en relation avec l’imprimeur Johann Froben à Bâle.
1516 : conseiller du duc Charles.
1517 : Léon X le dispense de porter l’habit monastique.1517-1521 : Érasme séjourne principalement à Louvain où il dirige le Collège des Trois-Langues nouvellement fondé.
1519 : Luther sollicite l’adhésion d’Érasme qui lui répond désirer rester catholique.
Mai-octobre 1521 : Érasme passe cinq mois à Anderlecht, chez son ami le chanoine Pierre Wichmans.
1521-1529 : séjour à Bâle, où il publie la majeure partie de son œuvre : Éditions et commentaires depresque tous les Pères de l’Église.
1522 : Première édition des Colloques et publication du De conscribendis epistolis (manuel d’épistolographie).
1524 : Érasme attaque Luther dans son De libero arbitrio (Essais sur le libre arbitre).
1526 : Luther répond à l’attaque d’Érasme par le De servo arbitrio. La polémique continue.
1528 : publication du Cicéronien.
1529-1535 : Bâle étant tout entièrepassée à la Réforme, Érasme va s’installer à Fribourg-en-Brisgau. Dernier grand ouvrage : L’Ecclésiaste.
1535 : retour à Bâle. Le pape lui offre le cardinalat qu’il refuse.
12 juillet 1536 : Érasme meurt à Bâle.

Érasme, dit Érasme de Rotterdam, ou Gerritszoon, c’est-à-dire « fils de Gérard », serait né à la date du 28 octobre 1469, à Rotterdam. Il est mort le 12 juillet 1536 à Bâle.
« Prince deshumanistes », il est l’âme de la « République des Lettres » qui se met en place en Europe au début du xvie siècle. Moine et prêtre hollandais, il améliore sa formation à Paris, puis auprès des humanistes anglais. Il avait été nommé en 1516, conseiller à la cour de Bourgogne1 auprès du prince Charles, titre qu’il conserva quand celui-ci devint empereur du Saint-Empire germanique. Il se fixe de 1521à 1529 jusqu’à son départ pour Fribourg-en-Brisgau, à Bâle2 en Suisse auprès de son éditeur. Il quittera Bâle, suite à des désordres religieux, pour Fribourg, où il restera jusqu’en 1535. Il retourna enfin à Bâle en 1535 chez Froben pour surveiller son édition d’Origène. Il renonce à la carrière ecclésiastique pour se consacrer aux études. Il est en contact avec les savants de toute l’Europe parses voyages et sa correspondance. Critique envers l’Église, il refuse de suivre les protestants parce qu’ils nient le libre arbitre de l’homme.
Enfance
Érasme était enfant illégitime (né hors-mariage3, à l’époque on parle de defectus natalis). Son père était prêtre à Gouda ou peut-être moine copiste. Sa mère, Margaretha Rogerius, née à Anvers (Rutgers) et fille d’un chirurgien de Mons, était safemme de ménage. Elle a probablement passé les mois de grossesse à Rotterdam pour cacher sa « honte ». Toutefois, selon d’autres sources, entre autres une note de l’historien Renier Snooy (1478-1537), Érasme serait né à Gouda. Un an avant cette naissance son père et sa mère avaient déjà eu un autre enfant, Pierre.
Après quatre ans à Rotterdam, Érasme est parti pour Gouda. On lit sur une image...
tracking img