Biographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
JACQUES TATI [pic]
Deux temps trois mouvements

Introduction :
Ceci est un travail personnel sur la vie et l'œuvre de Jacques Tati, réalisé à partir de ses différents films, de l'exposition "deux temps trois mouvements" vu avec la classe, et de recherches personnels. Il à pour but d'analyser l'œuvre du cinéaste, tout cela en ayant une pensée objective aussi bien sur les thèmes abordés, quesur la réalisation.

Jacques Tatischeff, naît le 09 octobre 1908 à Le Pecq (Yvelines, France), dans une famille bourgeoise. Après des études peu brillantes au lycée de Saint-Germain-en-Laye, qu’il quitte à l’âge de 16ans, il prépare le concours des Arts et Métiers tout en travaillant comme apprenti encadreur dans l’entreprise familiale. Il effectue, de 1927 à 1928, son service milliaire àSaint-Germain-en-Laye, dans la cavalerie, et par la suite, accompli un stage à Londres, au cours duquel il s'initie au rugby. Dès son retour, il s’inscrit dans l'équipe de rugby du Racing Club de France, où grâce à son don d’observation, il fait des imitations du match dans le vestiaire, et ainsi, il donne son premier spectacle d’imitations sportives, lors de la revue annuelle du music-hall du Racing.Devant le succès, Il décide de se lancer dans le music-hall et de devenir mime. Après deux années de tournées provinciale, il débute en 1933 dans un cabaret à Paris (le Gerny’s), puis passe en 1935 au théâtre Michel et devient Jacques Tati. Parmi ses spectateurs se trouve la romancière Colette qui fera par la suite un commentaire très élogieux du numéro de Tati. Il devint l’une des vedettes dumusic-hall se produisant à Berlin, Londres, ou Milan. Durant les années 1930, avec sa paie il commence à jouer, comme acteur de cinéma, ses personnages de mimes (1932 : Oscar, champion de tennis, 1934 : On demande une brute…) il apprend le métier sur le tas et ses courts-métrages sont souvent mauvais jusqu’en 1936, avec Soigne ton gauche de René Clément, qu’il considère comme son premier vraifilm.
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il sera très peu actif. Il se marie le 25 mars 1944 avec Micheline Winter, et recommence à travailler comme acteur de cinéma à la fin de la guerre, envisagé comme substitut éventuel de Jean-Louis Barrault pour Les Enfants du paradis, il joue le rôle du fantôme dans Sylvie et le fantôme de Claude Autant-Lara et figure aussi dans Le Diable au corps. C'est àcette époque qu'il fait la connaissance de Fred Orain, directeur des studios de Saint-Maurice et de ceux de la Victorine à Nice, et au début de l’année 1946, Orain et Tati fondent une maison de production, Cady-Films, qui est à l'origine des trois premiers films de Tati. C’est donc dès, 1946, année de la naissance de Sophie-Catherine Tatischeff, que Tati écrit, interprète et réalise le court-métrageintitulé : L'École des facteurs. Le succès est tel qu’Orain propose de reprendre le sujet pour en faire un long-métrage ; et c’est en 1949 que sort Jour de fête (dans lequel sa femme joue). Il remporte un véritable succès, tant auprès du public que de la critique. 1949 est aussi l'année de la naissance de Pierre-François Tatischeff.

Pour les français, Tati est désormais un auteur de grandelignée qui s’amuse à travailler le « comique de burlesque ». Il décide alors, pour son prochain film, de faire une satyre des français en vacances, et d’intégrer dans ce film Mr. Hulot, personnage lunaire surgi de nulle part, avec une panoplie bien à lui (chapeau, pipe, pantalon trop court,…), qui part passer ses vacances dans une station de bord de mer où toute la société est représentée. Cepersonnage va rompre la monotonie de ces vacances d’après guerre et il est facile de penser que Tati en profite pour se moquer des petites habitudes des français en vacances, à travers différents gags. Ce film il l’appellera : Les Vacances de Monsieur Hulot .Ce sera un triomphe et il remportera le prix de la Critique International à Cannes et le prix Louis-Delluc en 1953. Mais des problèmes divers vont...
tracking img