Biologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1771 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
E-Les neuromédiateurs

1-La dopamine

-Intervient au niveau des noyaux gris centraux responsable de la motricité involontaire.
Maladie de Parkinson est due à la dégénérescence des neurones dopaminergique...
-Intervient au niveau du systeme limbique, elle participe à la genèse des émotions, plaisirs, désirs..

2-l’acétylcholine

il intervient :
-dans l'activité du parasympathique(repos, repas, répit)
-dans la jonction neuromusculaire (la plaque motrice) elle est libérée par les neurones moteurs (motoneurone) pour permettre la contraction musculaire
-dans le système limbique (dans le processus de la mémorisation, hippocampe)
Maladie d’Alzheimer : dégénérescence de neurones cholinergiques de hippocampes, peut être traité par inhibiteur de la cholinestérase

3-Laneurodrenaline

-neuromédiateurs du sympathique ( gère l'effort)
-du locus Coeruleus noyau du tronc cérébrale, qui envoi ses axones noradrenergiques au cerveau pour l'éveillé

4-La sérotonine

Les voix nerveuses serotoninergique ont pour origine les noyaux du raphe du tronc cérébrale qui envoi leurs axones au cerveau pour :

-induire le sommeil et participer au rythme biologique
-dans le contrôlede la douleur et des émotions

5- Les endorphines

Ils interviennent dans l’avènement du plaisir et dans le contrôle de la douleur
La parenté biochimique des endorphines et de la morphine explique les effets antalgique et euphorisant de celle-ci.

6-Le GABA

Son rôle est strictement inhibiteur il est impliqué dans tous les mécanismes de contrôle.
Les benzodiazepine sont GABAergique, ilsfavorisent l'activité du GABA.

7-la substance P

Intervient dans la physiologie de la nociception (douleur).

F- LA CIRCULATION DES NEURONES

Un neurone ne fonctionne jamais tout seul, il est intégré à un réseau dont il existe plusieurs types.

1- La chaîne linéaire

Il s'agit de neurones dont l'arborisation terminale, naît au contact des dendrites ou du soma du neurone suivant : lesinfo qui rentrent en début de chaîne (au niveau du premier neurone) sont trouvés identique à la sortie, la transmission est fidèle point par point.
On retrouve ses chaînes dans les voies sensorielles.

2- la chaîne linéaire avec amplification du message

Au sein d'une chaîne linéaire, un neurone émet une collatérale qui contacte un inter neurone excitateur branché sur le neurone suivant.Ainsi une simulation unique du premier neurone, se traduira au niveau du dernier neurone par un double effet ( recevra 2 PPSE)
Les structures nerveuse d'éveil, en sont largement pourvu.

3-inhibition d'une chaîne linéaire

Sur une chaîne linéaire, se branche un inter neurone inhibiteur, qui peut être activé par un neurone provenant d 'un centre supérieur.

Ex : de l'inhibition du réflexe deretrait.

4-Facilitation d'une chaîne linéaire

Même configuration que au dessus mais avec neurone excitateur.

Ex : de l'attention qui augmente la fréquence des influx sensoriels parvenant au cerveau.

5-L’inhibition latérale

Le premier neurone, appartenant par ex à une zone cutané ou visuelle ou auditive, zone sensorielle stimulée, excite un neurone centrale et en même temps, inhibeles neurones latéraux voisins au moyens d'inter neurone inhibiteur.

Les aires sensorielle du cerveau utilisent ce diapositive pour affiner une perception la rendre plus contrasté, plus en relief.

6-L'innervation réciproque

L'activation d'un neurone s'accompagne, automatiquement de l'inhibition d'un autre neurone commandant une action antagoniste (tjrs par l’intermédiaire d'un inter neuroneinhibiteur).

Ex:des centres respiratoires, des muscles antagonistes (fléchisseur/extenseur)

7-Les boucles inhibitrices

Sur une chaîne linéaire, le deuxième neurone, émet une collatérale, qui contacte un inter neurone inhibiteur, branché sur son propre soma : ainsi une stimulation continue du premier neurone, se traduira au niveau du dernier, par une réponse discontinue alternative.
Ses...
tracking img