Blabla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1090 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Maxime NICOLAS , Théo JOLLET et Mathieu HAIE Classe de 1ère S

Synthèse personnelle

L’établissement du groupe et le choix du sujet…
Il était vivement conseiller de ne pas établir les groupes de telles manières que l’on se retrouve entre amies, nous n’avons pas respecter cette idée pensant que nous étionscapable de nous en sortir de cette manière. Une fois le groupe formée, nous nous sommes penchés sur le choix du sujet. En ce qui concerne notre groupe, nous ne sommes pas allés du thème vers le sujet mais nous avons préféré partir d’un sujet que nous pourrions replacer dans un des thèmes proposés. De cette manière, deux sujets avaient été sélectionner : Le LHC ( accélérateur de particules ) et lacuisine moléculaire. Le LHC était indéniablement un sujet très intéressant mais nous avons jugé qu’il serait difficile de s’en sortir tant le sujet est technique et tout à fait nouveau. Ainsi le choix du sujet était fait : La cuisine moléculaire, que nous avons rattaché au thème : Avancées scientifiques et technologiques, sous partie Compréhension d’un phénomène. Mais pourquoi avons-nous choisi cesujet ?
La réponse à la question « pourquoi ce sujet ? »…
Ayant déjà entendu parler des travaux de Hervé THIS et Pierre GAGNAIRE, notamment l’expérience qu’Hervé THIS à mené pour montrer qu’avec un seul blanc d’œuf, vous pouvez faire 1 mètre cube de blanc en neige, je proposais au groupe de traiter de cette expérience mais le sujet ne paraissait pas très sérieux, c’est pour cela qu’engénéralisant nous nous sommes retrouvés face à la cuisine moléculaire. De plus le fait de beaucoup aimer la cuisine pour ma part fut un des éléments déclencheurs de ce choix, le sujet à peine proposés au groupe fut accepté à l’unanimité. Enfin après quelques semaines de recherches sur ce sujet, nous nous sommes rendus compte que notre sujet était finalement erroné, en effet nous avions fait la même erreurque beaucoup de gens se permettent de faire c’est-à-dire amalgamer une science et une de ses applications technologiques, la science étant la gastronomie moléculaire et une de ses applications techniques, la cuisine moléculaire. Il était donc très intéressant et très excitant d’entreprendre un sujet polémique, et de bien expliquer qu’il ne faut pas amalgamer ces deux disciplines. Ensuite, déterminerles matières à l’œuvre dans notre sujet ont été très simple, tout simplement en regardant la définition de la gastronomie moléculaire  et l’appellation de ce qui l’étudie, et les matières sont donc la Physique, la Chimie et dans une plus moindre mesure les Sciences et Vie de la Terre.
La mise en place de la problématique…
Le choix de la problématique a été très difficile à choisir au sein dugroupe, évidemment tout d’abord s’étant tromper nous partions sur la cuisine moléculaire mais une fois cette incident réparé, le choix du sujet n’a pas été si facile. Tout d’abord nous pensions intéressant de parler de la science et de l’une de ses applications techniques dans le sujet ainsi la problématique était : Lien corrélatif entre Gastronomie moléculaire et Cuisine moléculaire, mais cetteproblématique n’allait pas. Après réflexion, on n’entreprit de choisir comme problématique : La Gastronomie moléculaire, une science innovante, originale et productive. Enfin la problématique finale fut trouver bien plus tard après déjà un gros travail sur la mise en place du plan : En quoi la Gastronomie moléculaire est-elle une science profondément utile ?
La mise en place du plan…
La mise enplace du plan, nous l’avions déjà commencé bien avant d’avoir une problématique appropriée. L’idée de départ était dans un premier temps de présenter cette science qu’est la gastronomie moléculaire et de montrer en quoi il s’agit d’une science. Ensuite, nous pensions intéressant de traiter dans une seconde partie : les résultances déjà acquises puis dans une dernière partie les résultances...
tracking img