Blabla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 63 (15748 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Code de conduite pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle dans le tourisme et l’industrie des voyages
Résumé du projet et exemples de mise en application

Partenaires du Code de conduite Organisation mondiale du tourisme, Association Internationale des Hôtels et Restaurants, Interpol, Autorité du tourisme de Thaïlande, FIYTO, TOI, EMBRATUR, IFWTO, etc. ECPAT: Allemagne,Italie, Hollande, Royaume-Uni, Suède et Respect Autriche. Cofinancé par la Comisión europénne.

Secrétariat du Comité de direction Camelia Tepelus – Organisation mondiale du tourisme Tél. : +34 91 567 81 92 Fax: + 34 91 571 37 33 codesecretariat@world-tourism.org

CODE DE CONDUITE POUR LA PROTECTION DES ENFANTS CONTRE L’EXPLOITATION SEXUELLE DANS LE TOURISME ET L’INDUSTRIE DES VOYAGESSecrétariat du Comité de direction de l’Organisation mondiale du tourisme Camelia Tepelus c/o OMT, Capitán Haya 42, Madrid 28020, Espagne. Code de conduite pour la protection des enfants contre l’exploitation sexuelle dans le tourisme et l’industrie des voyages. Les compagnies de tourisme et de voyages qui adoptent ce Code de conduite acceptent de reconnaître une responsabilité sociale dans les destinationstouristiques dans lesquelles elles opèrent, et de mettre en œuvre dans leurs activités les critères suivants : 1. Établir une politique éthique d’entreprise contre l’exploitation

sexuelle des enfants. 2. Former le personnel de leurs entreprises dans les pays d’origine et dans les destinations dans lesquels elles opèrent. 3. Introduire une clause dans les contrats avec leurs fournisseurs danslaquelle ils déclarent leur rejet commun de l’exploitation sexuelle des enfants. 4. Informer les touristes au moyen de catalogues, brochures, posters, vidéos d’information à bord, billets, pages Web, ou par tout autre moyen qui leur semble opportun. 5. Fournir de l’information aux agents locaux « clés » dans chaque destination. 6. Informer annuellement sur la mise en œuvre de ces lignesdirectrices.

Si vous êtes intéressés par la mise en pratique de ce Code, vous êtes invités à vous mettre en contact avec le Secrétariat du Comité de direction de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT/WTO).
www.thecode.org Tél. : + 34 91 567 81 38 Fax : + 34 91 571 37 33 ctepelus@world-tourism.org Ce projet est actuellement cofinancé par la Commission européenne.

ANTÉCÉDENTS

1. L’exploitationsexuelle commerciale des enfants
Les enfants font l’objet de l’exploitation sexuelle commerciale dans toutes les parties du monde. En effet, il existe un marché global de l’exploitation sexuelle des enfants et, récemment, la demande a augmenté en réponse à la montée de l’offre. L’exploitation sexuelle commerciale des enfants se produit fréquemment ouvertement, sous la passivité des gouvernements,ou lorsque ceux-ci décident de regarder ailleurs. Depuis le milieu des années 1990, le commerce sexuel des enfants a été mis en évidence dans de nombreux secteurs de la société dans le monde entier. D’après les données estimées par les Nations unies (Onu) en 1988, plus d’un million d’enfants se voient contraints chaque année à entrer dans le marché de l’exploitation sexuelle commerciale. Cetteexploitation se produit dans tous les pays, bien que principalement dans l’Asie du Sud-est, l’Amérique latine, l’Afrique et l’Europe de l’Est. Le monde occidental est en grande partie responsable de la demande de rapports sexuels avec des enfants. Les estimations de l’UNICEF révèlent qu’un million d’enfants entrent chaque années dans le multimillionnaire marché commercial du sexe. On considère qu’en1990 il y eut, approximativement, 250 millions de copies de films pédo-pornographiques dans le monde, que ce soit à la vente ou à la location. Internet représente un moyen relativement nouveau et accessible pour accéder à la pornographie infantile et aux petites annonces de commerce sexuel des enfants (des millions d’enfants sont achetés et vendus tous les ans, selon les chiffres d’ECPAT Suède)....
tracking img