Blablabla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Workshop La régulation du conflit dans l’entreprise

Etude de cas
Analyse et proposition d'intervention dans un conflit : cas de la blanchisserie du CHR de Bornanville.

Olivier Clavel, Etudiant STAF, TECFA-FPSE

Introduction
Pour cet exercice, j'ai choisi de travailler sur un conflit connu. Il s'agit du cas de la blanchisserie du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Bornanville enFrance1. Ce conflit ne met pas en opposition 2 personnes dans une entreprise mais plutôt des sous-systèmes de l'entreprise. La genèse de ce conflit remonte à 1984. Après une description du conflit qui nous amènera en 1989, je vais proposer une analyse de ce conflit et quelques lignes d'action possibles pour un intervenant extérieur afin de proposer des solutions.

Description du conflit
Résumé de ladescription tirée de « Gestion des ressources humaines »
1

Nous sommes en 1984. Le CHR de Bornanville a une masse salariale de 6000 personnes répartie sur 6 établissements hospitaliers : 3 dans le centre ville et 3 dans des communes proches. Les 4/5 des salariés sont du personnel soignant, le reste étant affecté à des services dit de production (entretien, maintenance, restauration,blanchisserie...) ou administratifs. La direction se lance dans un effort de modernisation des hôpitaux amenant une série de changements technologiques et organisationnels prévus sur une période de 6 ans. C'est d'abord le service de restauration qui est centralisé est doté de nouveaux équipements. En 1985, sur sa lancée, la direction s'attaque à la restructuration de la Blanchisserie considérée comme l'undes principaux "point noir" de l'établissement : personnel peu qualifié, matériel vieillissant, augmentation chronique des coups. Avec ses 200 personnes, la Blanchisserie a du mal à suivre le rythme imposé par l'augmentation du volume des soins nécessitant le traitement de 35000 pièces de linge par semaine. Sa capacité est tout juste de 700 pièces par heure ce qui contraint les responsables àrecourir à l'allongement des cycles de travail et aux heures supplémentaires. L'ancienneté du personnel est supérieure à la moyenne de celle du CHR. L'âge moyen atteint 48 ans. Le salaire moyen est assez proche du minimum social. Si certaines ouvrières font encore l'admiration des visiteurs, aux yeux de la direction leur habilité à repasser les cols en dentelle n'est plus guère de mise dans un hôpitalmoderne. Le taux d’absentéisme, quant à lui, atteint les 12.5%. La direction prend donc en 1985 la décision de moderniser la blanchisserie en acquérant du nouveau matériel d'un potentiel de 1400 pièces par heure et en réduisant les effectifs de 50% d'ici 1988. Les organisations syndicales alertées réagissent auprès de la direction qui leur propose la constitution d'une commission paritairechargée d'examiner les problèmes de reconversion. L'offre est déclinée par les syndicats qui craignent d'être associés à des mesures de licenciement. L'acquisition du nouveau matériel oblige à repenser totalement l'organisation de la blanchisserie autours de 6 postes : 1. 2. 3. 4. 5. 6. réception et tri du linge prélavage et lavage séchage réparation et préparation pliage et repassage conditionnement etdispatching

La direction décide d'affecter le personnel qualifié restant aux postes 4 et 5. Le matériel devant être opérationnel dès les premiers mois de 1986, la direction analyse l’éventail des reconversions possibles en consultant l'ensemble des services du CHR et en rencontrant tous les agents de la blanchisserie pour analyser leur potentiel.

1

J.P. Citeau, Gestion des ressourceshumaines, Masson 95

En 1986, 45 agents prennent leur retraite ou bénéficient de mesures de départ anticipé. 56 personnes reconnues pour être plus motivées et plus aptes à la reconversion suivent des stages de formation pour être réaffectées au second trimestre dans divers services (aides soignant, brancardiers, entretien). Compte tenu des divers mouvements supplémentaires, on compte 97...
tracking img