Blague

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alors c'est 15° nord ou 15° sud ?!!!

Conversation réelle captée sur le canal 106, fréquence des secours maritimes de la cote du Finistère (Galice), entre des Galiciens et de Nord-Américains. Le16.10.1997.

Galiciens(bruit de fond) :Ici l’A-853, merci de bien vouloir dévier votre trajectoire de 15° au sud pour éviter d’entrer en collision avec nous. Vous arrivez directement sur nous àune distance de 25 milles nautiques.
Américains (bruit de fond) :Nous vous recommandons de dévier vous-même votre trajectoire de 15° nord pour éviter la collision.
Galiciens :Négatif ! Nousrépétons : déviez votre trajectoire de 15° sud pour éviter la collision.
Américains (voix différente de la précédente) :Ici le capitaine ! Le capitaine d’un navire des Etats-Unis d’Amérique. Nous insistons,déviez votre trajectoire de 15° nord pour éviter la collision.
Galicien :Négatif ! Nous ne pensons pas que cette alternative puisse convenir, nous vous suggérons donc de dévier votre trajectoire de15° nord pour éviter la collision.
Américains (voix irritée) :Ici le capitaine Richard James Howard, au commandement du porte-avion USS LINCOLN, de la marine nationale des Etats-Unis d’Amérique, lesecond plus gros navire de guerre de la flotte américaine ! Nous sommes escortés par 2 cuirassiers, 6 destroyers, 5 croiseurs, 4 sous-marins et de nombreuses embarcations d’appui. Nous nous dirigeonsvers les eaux du Golfe Persique pour préparer les manœuvres militaires en prévision d’un éventuelle offensive Irakienne.Nous ne vous suggérons pas, nous vous ordonnons, de dévier votre route de 15°nord ! Dans le cas contraire, nous nous verrions obligés de prendre les mesures qui s’imposent pour garantir la sécurité de cette flotte et de la force de cette coalition.Vous appartenez à un paysallié, membre de l’OTAN et de cette coalition. S’il vous plait, obéissez immédiatement et sortez de notre trajectoire !
Galiciens : C’est Juan Manuel Salas Alcãntara qui vous parle. Nous sommes 2...
tracking img