Blazac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Les pages 415 et 416 du livre La Père Goriot, de Balzac.

Ce pauvre vieillard qui aura tout donné et tout subit pour ses deux filles ( mourir ) seul dans un linceul pourpauvres.
Parmi les nombreuses péripéties de l’intrigue, celle-ci est un évènement décisif et révélateur dans la vie d’Eugène de Rastignac. Jeune étudiant qui ne connaît encore rien de la vie,il vit la mort du père Goriot, un vieillard si vrai dans ses sentiments, comme un grand choc. Tout ce qui s’est passé depuis qu’il est à Paris, depuis qu’il essaie de s’immiscer dans labelle société, aurait dû le décourager, le faire fuir, mais il semble plutôt ressentir une sorte de violente envie de vengeance. Ce pauvre homme qui a consacré son temps, son argent et sonamour à ses filles se retrouve agonisant avec autour de lui, non pas ses raisons de vivre, mais deux jeunes étudiants touchés et émus.

Balzac a inventé cette histoire, certes, maiss’inspire tout de même de la vraie vie, et a donc un ton réaliste. Il mêle dans cette intrigue tous les mauvais sentiments et les bons, qui sépareront la société en deux parties. Balzac a uneautre grande aptitude que l’on peut étudier tout au long de ce roman : il a l’aptitude de se mettre à la place de ses personnages. Déteint alors plusieurs caractéristiques de l’auteur surceux-ci comme ses qualités ou ses défauts que nous avons pu comparer auparavant.
Je désirerais développer certains points et répondre à certaines questions comme :

•Quels sont exactementles sentiments mis en jeu ?
•Sur quelles émotions Balzac joue-t-il ?
•Quel est le rôle d’Eugène dans cet extrait, que ressent-il envers les filles de Goriot ?
•Quelles seront lesconséquences de tout ceci dans l’avenir et les choix qui fera Eugène ?
•Quels sont les sens implicites ?

« L’amour n’est pas seulement un sentiment, il est un art aussi. » Honoré de Balzac
tracking img