Boliwood

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3465 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bollywood

Bollywood est le nom donné à l'industrie cinématographique indienne basée à Mumbai (Bombay) et dont les films sont réalisés en hindî (et en ourdou). Il s'agit de la composante la plus populaire du cinéma indien, le plus important au monde en nombre de films tournés. Les films de Bollywood, diffusés dans toute l’Inde, s’exportent dans le monde entier, notamment dans les paysdu Maghreb, du Moyen-Orient et du sud-est asiatique.
Le terme « Bollywood » est un mot-valise combinant l'initiale du nom « Bombay » - ancien nom de la ville indienne appelée officiellement Mumbai - et celui d'un autre symbole de l'industrie cinématographique, en l'occurrence américaine : « Hollywood ». Il ne désigne pas un lieu spécifique mais plutôt un genre cinématographique.

Chorégraphieaccompagnant une chanson

Sommaire  [masquer]  1 Historique 2 Conventions du genre 2.1 Musique 2.2 Danse 2.3 Script 2.4 Scénario 2.5 Masala 2.6 Distribution 3 Influences 4 Production 5 Récompenses 6 Diffusion 7 Box-office 8 Notes et références 9 Annexes 9.1 Liens externes 9.2 Bibliographie |
Historique[modifier]

Affichede Alam Ara (1931)
Le premier film indien fut Raja Harishchandra (en) (1913, muet) de Dadasaheb Phalkealors que le premier film sonorisé indien fut Alam Ara (en) (1931) d'Ardeshir Irani. La production cinématographique (200 films/an) devait toutefois ralentir dans les années 1930-1940 suite à la Deuxième Guerre mondiale et au mouvement indépendantiste indien.
C'est en 1937 qu'Ardeshir Irani réalisale premier film couleur en hindi : Kisan Kanya (en), suivit par Mother India (1938). Malgré le succès de ces films, la couleur mettra du temps à s'imposer avant les années 1950. Les acteurs en vogue alors étaient Dev Anand, Dilip Kumar et Raj Kapoor et les actrices Nargis, Meena Kumari (en), Nutan (en) et Madhubala.
À partir des années 1960, les mélodrames laissent place aux romances et aux filmsd'action avec des acteurs comme Rajesh Khanna (en) et Dharmendra.
Les années 1970-1980 voient paraître nombre de films noirs avec notamment Amitabh Bachchan, Mithun Chakraborty (en) et Anil Kapoor, et les actrices Hema Malini, Jaya Bachchan et Rekha.
Dans les années 1990, des comédies romantiques et familiales reprennent le dessus comme Hum Aapke Hain Kaun...! (1994) et Dilwale Dulhania LeJayenge (1995) introduisant une nouvelle génération d'acteurs tels Aamir Khan, Salman Khan, Shahrukh Khan, Govinda (en), Nana Patekar, Sunil Shetty et Akshay Kumar et d'actrices telles Sridevi, Madhuri Dixit, Juhi Chawla, Kajol, Raveena Tandon (en), Manisha Koirala et Karisma Kapoor.
Les années 2000 correspondent à la mondialisation1 de Bollywood, qui n'est plus un simple marché national de secondezone, mais une industrie internationale adoptant les standards techniques occidentaux. De grandes maisons de productions telles Yash Raj Films et Dharma Productions se lancent à la conquête du marché mondial avec Lagaan, Devdas, Kabhi Khushi Kabhie Gham, Koi... Mil Gaya, Kal Ho Naa Ho, Veer-Zaara, Rang De Basanti, Lage Raho Munnabhai, Krrish, Dhoom 2, Om Shanti Om présentant une nouvelle générationd'acteurs tels Hrithik Roshan et Abhishek Bachchan et d'actrices tellesAishwarya Rai, Preity Zinta, Rani Mukherjee,Kareena Kapoor et Priyanka Chopra. À partir de 2003, une nouvelle génération d'acteur apparait Shahid Kapoor, Abhay Deol en 2005 avec Socha Na Tha (en), Ranbir Kapoor en 2007 avec Saawariya, Neil Nitin Mukesh en 2007 avec Johnny Gadar et plus récemment Imran Khan en 2008 révéléavec Jaane Tu Ya Jaane Na, parmi les nouvelles actrices Katrina Kaif en 2005 avec Maine Pyaar Kyun Kiya?, Sonam Kapoor en 2007 avec Saawariya, Deepika Padukone en 2007 avec Om Shanti Om et récemment Anushka Sharma en 2008 avec Rab Ne Bana Di Jodi.
Conventions du genre[modifier]Musique[modifier]Les films, tournés en hindi, s'apparentent au genre du film musical, voire de la comédie musicale, et...
tracking img