Bon conseil aux amants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1675 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Niveau Terminale L – ES - S

Victor Hugo, « Bon conseil aux amants », Toute la lyre

Victor Hugo, « Bon conseil aux amants », Toute la lyre

1

LE TEXTE

Bon conseil aux amants L’amour fut de tout temps un bien rude Ananké1 ; Si l’on ne veut pas être à la porte flanqué, Dès qu’on aime une belle, on s’observe, on se scrute ; On met le naturel de côté ; bête brute, On se fait ange ; onest le nain Micromégas2 ; Surtout on ne fait point chez elle de dégâts, On se tait, on attend, jamais on ne s’ennuie, On trouve bon le givre, et la bise et la pluie, On doit dire : j’ai chaud ! quand même on est transi. Un coup de dent de trop vous perd. Oyez3 ceci : Un brave ogre des bois, natif de Moscovie, Etait fort amoureux d’une fée, et l’envie Qu’il avait d’épouser cette dame s’accrut Aupoint de rendre fou ce pauvre cœur tout brut. L’ogre, un beau jour d’hiver, peigne sa peau velue, Se présente au palais de la fée, et salue, Et s’annonce à l’huissier comme prince Ogrouski. La fée avait un fils, on ne sait pas de qui. Elle était ce jour-là sortie, et, quant au mioche, Bel enfant blond nourri de crème et de brioche, Don fait par quelque Ulysse à cette Calypso4, Il était sous la porteet jouait au cerceau. On laissa l’ogre et lui tout seuls dans l’antichambre. Comment passer le temps quand il neige en décembre, Et que l’on n’a personne avec qui dire un mot ? L’ogre se mit alors à croquer le marmot5. C’est très simple ; pourtant c’est aller un peu vite, Même lorsqu’on est ogre et qu’on est Moscovite, Que de gober ainsi les mioches du prochain. Le bâillement d’un ogre est frèrede la faim. Quand la dame rentra, plus d’enfant. On s’informe ; La fée avise l’ogre avec sa bouche énorme : - As-tu vu, cria-t-elle, un bel enfant que j’ai ? Le bon ogre naïf lui dit : « Je l’ai mangé. » Or, c’était maladroit. Vous qui cherchez à plaire, Ne mangez pas l’enfant dont vous aimez la mère.
1. 2. 3. 4. 5. destin, fatalité Personnage d’un conte de Voltaire Ecoutez Nymphe qui accueillitet aima Ulysse dans l’Odyssée « Croquer le marmot » est une expression proverbiale qui signifie : attendre longtemps en s’ennuyant

2

2 2.1

UNE ANALYSE PRELIMINAIRE Situer l’extrait dans son contexte

Intéressons-nous d’abord au contexte littéraire et culturel. Le texte que vous devez commenter est un poème de Victor Hugo. Ce dernier fut le chef de file du mouvement romantique etrévolutionna la poésie et la scène théâtrale en assouplissant les règles classiques. Poète lyrique (Contemplations) mais aussi auteur engagé (Les Châtiments, Les Misérables), Hugo traversa tout le XIXe siècle et en fut la conscience artistique et morale. L’œuvre hugolienne est immense ; le recueil Toute la lyre (1873) n’est pas le plus connu d’Hugo et présente une forte hétérogénéité : il recèle aussibien des poèmes relevant du registre lyrique que des apologues à visée comique. Registre lyrique Un texte lyrique a pour but de faire partager un sentiment. Il se caractérise par : - l’emploi de la première personne (« je ») - le vocabulaire des sentiments (il faut préciser le sentiment en fonction du texte : il peut s’agir d’amour, de mélancolie…) ; - la ponctuation expressive (en particulier desphrases exclamatives qui traduisent un sentiment exacerbé). 2.2 Les outils d’analyse

N’oubliez pas que le texte relève d’une double classification générique : il est un poème mais aussi un apologue (une fable ici). Ainsi, il vous faut analyser non seulement les procédés propres au texte versifié mais aussi saisir la portée argumentative du discours. Par conséquent, les procédés musicaux etrythmiques doivent être analysés au même titre que la leçon donnée par le poème. N’oubliez jamais la double visée de l’apologue : instruire certes, mais aussi plaire. Il s’agit alors de relever et d’analyser les procédés rhétoriques aptes à séduire le lecteur. 2.3 Trouver les axes de lecture

Vous pouvez d’abord consacrer une partie à la dimension argumentative du poème et à la leçon – moralité – à...
tracking img