Bonheur et t'il une affaire publique ou privée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le bonheur le plus accessible reste pour nous le bien-être. Même si celui-ci ne saurait être le bonheur qui ne sait toujours pas être définiavec exactitude, comme l'a démontré Aristote, le bien-être est une condition sine qua non au bonheur. Or, peut-on être heureux si nouséprouvons un certain mal-être ? Ce dernier est essentiellement éprouvé lorsque nous ne sommes pas en phase avec nous-mêmes. En effet, l'homme a cettespécificité qu'il pense et donc se pose des questions sur lui-même, souvent sans réponses. Cette exigence de vérité est au service de laconnaissance, la connaissance de soi avant toute chose. L'homme doit d'abord assumer ce qu'il est avant de rechercher ce qu'il devrait être, cequ'il voudrait vivre : le « Qui sommes-nous ? » doit trouver une réponse avant le « Où allons-nous ? ». Effectivement, la diversité des individusentraine une diversification des bonheurs. Il y a autant de voies d'accès au bonheur que d'individus, tout simplement parce que nous sommestous différents. La recherche du bonheur est forcément une affaire privée, dans le sens où nous sommes les mieux placés pour savoir ce que nousdésirons et ce qui est bon pour nous.
De plus, le bonheur est affaire de volonté, d'effort, de désir qui ne peut qu'être le travail del'individu. La volonté ne s'apprend pas et comme l'a déclaré Sénèque : « Vouloir c'est pouvoir ». La quête du bonheur implique la prise de risque.
tracking img