Bonjour je suis un lapin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1081 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lejeune Gauvain
Garcia Jonathan

Le Surréalisme

Définition du courant et époque .

Le surréalisme est un courant qui est né après la première guerre Mondiale. Il est définit dans son manifeste comme un «  automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autremanière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous lesautres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. »
Le surréalisme donc à l’inverse de ces prédécesseurs n’est pas soumis à la contrainte de la raison et ne se soucie pas de la beauté ou même que ce qu’ils font soient conforme à la morale. Les surréalistes sortent leur œuvre de leurs pensées et les retransmet telles qu’elles étaient dansleur tête. Les précurseurs du surréalisme sont le supranaturalisme, le surnaturalisme et le symbolisme. Cependant le plus grand précurseur est le Dada ou le Dadaïsme. Son nom vient d’un dictionnaire ouvert au hasard, Dada est aussi en opposition avec les autres mouvements qui avaient un nom terminant par «  Isme ». Le Dada était antinationaliste, antibourgeois et provocateur. Il n’y avait pas dechef de file, tout le monde était chef.
Le Dada critiquait mais n’apportait pas grand-chose à la littérature. André Breton qui LE grand du surréalisme trouvait que le Dada tournait en rond. Donc André Breton et le surréalisme se sont détachés du Dada pour devenir un mouvement à part entière.
C’est dans une lettre de Guillaume Apollinaire à Paul Dermée, de mars 1917, que le mot surréalismeapparait : « Tout bien examiné, je crois en effet qu'il vaut mieux adopter surréalisme que surnaturalisme que j'avais d'abord employé. Surréalisme n'existe pas encore dans les dictionnaires, et il sera plus commode à manier que surnaturalisme déjà employé par MM. les Philosophes. »

Le surréalisme nous donne de nouvelles techniques de création, un peu hors du commun, qui exploite l’inconscient :
-L’écriture automatique : C’est une technique qui consiste à écrire le plus vite possible assez vite pour ne pas se relire sans contraintes de vocabulaire, d’esthétique ou de cohérence grammaticale.
- Cadavre Exquis : Le principe de cette technique enfin appelons ça plutôt un jeu : Les participants (Oui il faut être plusieurs pour jouer aux cadavres exquis) doivent écrire à tour de rôle une partie dephrase, Sujet-Verbe- Complément puis voir le résultat.
- Le collage : Plus utilisée par Max Ernst, le fait d’assembler plusieurs parties images issues de plusieurs domaines différents pour en faire une seule image.
- Le frottage : Crée par Max Ernst, consiste à prendre une feuille de papier sur une surface et à en retirer les détails à l’aide d’un crayon.
- Le fumage : Dessin réalisé à partirde la flamme d’une bougie passé sur une feuille de papier.
- Décalcomanie : Presser une feuille enduite de peinture sur une surface à plusieurs reprises pour créer des formes pouvant être interprété de diverses façons.
- La rayographie : Placer des objets qui laissent des traces sur une plaque sensible que l’on expose à la lumière.

Origines géographique et historique.

Nous sommes en 1922peu après la première guerre Mondiale, en France, André Breton rompt avec le Dada en publiant des textes critiques dans sa revue «Littérature». Le groupe s’auto-désigne comme «  le mouvement flou » jusqu’à l’officialisation du vrai surréalisme. En 1924, le manifeste du surréalisme d’André Breton. «La révélation du surréaliste » remplace la revue «Littérature». Et le bureau de recherche...
tracking img