Bonjour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1916 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Maroc , à l’instar des autres pays du tiers monde , et pour couvrir une partie de ses besoins sanitaires , a eu recours à la coopérations internationale qui se manifeste par une assistance technique ou financière .Le cadre juridique dans lequel le Maroc a conclu des accords juridiques avec le système des nations unies comporte des accords de base qui définissent les principes générauxrégissant les relations entre les deux parties et des accords complémentaire via lesquels on organise les modalités et conditions d’application de chaque programme d’assistance .
L’UNICEF , fond international des nations unis pour le secours de l’enfance est l’une des agences de l’ONU, depuis sa créations en 1946, avait pour objectif de fournir une aide d’urgence aux enfants menacés par la famine etla maladie après la seconde guère mondiale. Au fur et à mesure de la croissance des problèmes des enfants, l’ONU a élargit le mandat de l’UNICEF, qui devient un organisme de développement luttant contre la faim, les maladies et défend les droit des enfants partout dans le monde.
L'activité de l'UNICEF, dont le siège se situe à Washington est supervisée et suivie par un Conseild'administration de 36 membres, qui représentent leurs gouvernements respectifs. Ils élaborent les politiques, approuvent les programmes et arrêtent les plans administratifs et financiers et les budgets. Les membres du Conseil d'administration sont élus par le Conseil économique et social de l'Organisation des Nations Unies, en général pour un mandat de trois ans.
En 1989, l’ONU adopte la conventionrelative aux droits de l’enfant, cette dernière sera signée par le Maroc le 26 juin 1990 et ratifiée le 21 juin 1993 .Pour ce qu’est de la coopération entre le Maroc et l’UNICEF, elle est régit par l’accord de coopération de base modifié et ratifié en Avril 2001.
Signalons que l’Unicef possède un bureau de terrain au Maroc qui est supervisé par l’un des huit bureaux régionaux de l’Unicef,il s’agit de la région MENA : moyen orient et Afrique du nord. Par ailleurs, l’agence onusienne a mis en place dans chacune des différentes régions 37 comités nationaux.
L’Unicef agit à l’aide de plusieurs partenaires nationaux pour améliorer la situation sanitaire de l’enfance rurale marocaine, et accélérer la réalisation effective de leurs droits, il n’en demeure pas moins que telle missionne peut être accomplie a court terme suite aux problèmes dont souffre nos enfants et dont le remède nécessitera sans nul doute une multitude de stratégie et une diversité de partenaire locaux.

Quels sont donc ces obstacles faisant face à la promotion de la santé de la population rurale  Et dans quelle mesure l’Unicef a pu instaurer une saine politique sanitaire au Maroc avec sesdivers partenaires ?

A : l’enfance rurale souffre au Maroc :

1 / la malnutrition :

Pour bien comprendre cette notion, on a jugé utile d’invoquer les trois piliers d’une bonne nutrition, voir la disponibilité, l’accessibilité et la bonne utilisation des aliments.
Pour ce qui est de la disponibilité ; il faut produire ou importer au niveau local des quantitésadéquates des aliments de bonne qualité.
Quant à l’accessibilité, il s’agit de la distribution et la mises à disposition localement des produits alimentaires à un prix accessible à tous.
Finalement on a la bonne utilisation des produits alimentaires de sorte que chacun soit en bonne santé et bien nourri.
Les éléments susvisés ne peuvent exister dans les différentes régions rurales duMaroc ou 2.8 millions de personnes vivent sous le seuil de la pauvreté selon l’enquête nationale sur le niveau de vie des ménages qui a été rendue publique en juin 2008 par le haut commissaire au plan.
Force est de souligner que la majorité des paysans dans les zones rurales pratiquent l’agriculture de subsistance et sont par conséquent tributaires du climat ou de la taille de la parcelle...
tracking img