Bonjour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une étude réalisée dans les centres des brûlés français pendant l’été 2007 a montré que 19%
des patients hospitalisés développaient une infection. Quoique ces chiffres soientcomparables à
ceux observés dans les services de réanimation, l’infection reste un problème majeur dans la
prise en charge des brûlés et en particulier celle causée par des bactérieshospitalières qui ont
acquis la multi-résistance aux antibiotiques. La multi-résistance est en relation directe avec la
consommation d’antibiotiques. Par ailleurs, lorsque ces bactéries sont desbacilles à gram négatif,
les molécules les plus efficaces datent de 20 ans pour les plus récentes sans espoir de mise à
disposition de nouvelles molécules y compris dans unfutur lointain. De ce fait, il est clair que les
antibiotiques actuels encore actifs ne doivent pas être galvaudés. Les 10 recommandations qui
suivent sont proposées dans ce but.Une étude réalisée dans les centres des brûlés français pendant l’été 2007 a montré que 19%
des patients hospitalisés développaient une infection. Quoique ces chiffres soient comparablesà
ceux observés dans les services de réanimation, l’infection reste un problème majeur dans la
prise en charge des brûlés et en particulier celle causée par des bactéries hospitalièresqui ont
acquis la multi-résistance aux antibiotiques. La multi-résistance est en relation directe avec la
consommation d’antibiotiques. Par ailleurs, lorsque ces bactéries sont desbacilles à gram négatif,
les molécules les plus efficaces datent de 20 ans pour les plus récentes sans espoir de mise à
disposition de nouvelles molécules y compris dans unfutur lointain. De ce fait, il est clair que les
antibiotiques actuels encore actifs ne doivent pas être galvaudés. Les 10 recommandations qui
suivent sont proposées dans ce but.
tracking img