Bordeaux - blanc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Soulagé » et « très content » par la qualification de Bordeaux en quarts de finale de la Ligue des champions, Laurent Blanc est passé par toutes les émotions mercredi soir contre l'Olympiakos(2-1). Mais le technicien bordelais n'a, au final, voulu retenir que le positif d'une soirée qui aurait pu mal finir. « Beaucoup de choses m'ont fait plaisir même si tout n'a pas été réussi, a admis letechnicien. Cette soirée est beaucoup plus positive que négative. Les vingt-cinq premières minutes m'ont beaucoup plu. Je suis heureux de la qualification, qui est méritée. La manière y était et certainsjoueurs ont retrouvé un bon niveau.» Il pensait sans le nommer à Yoann Gourcuff, le premier buteur du match.

Alors que son entraîneur avait fait de ce rendez-vous le match charnière de la saison,Matthieu Chalmé a assuré que les Girondins ont retrouvé « leur âme de compétiteur » et « certaines valeurs perdues ces derniers temps ». « Il faut garder cet état d'esprit. Le plus important, c'est depasser un cap », a rebondi Wendel. Pour le Brésilien, l'ambiance qui régnait dans le vestiaire après la rencontre était du genre extatique. « On a tous poussé des grands cris de joie. » « Si on n'estpas content là, on ne le sera jamais », a lâché Chalmé. Chamakh en a gardé sur le coup un souvenir un peu différent, plus solennel. « Nous sommes très contents et pratiquement tous émus. »
Blanc n'apas du tout apprécié l'égalisation

Si l'histoire se termine bien, Bordeaux a quand même bien failli couler au milieu de la seconde période. Pendant dix minutes, l'Olympiakos a repris la main.Blanc le reconnaît et ne comprend pas vraiment cette «fébrilité». «De la 65e à la 75e, quand Alou s'est fait expulser, il y a eu un moment de flottement et d'égarement. On est retombés dans nos travers etil n'y avait pas de raison. Car dans l'ensemble, on a bien géré la partie.» Blanc n'a pas du tout goûté la manière dont les Grecs ont égalisé. C'était devant son nez. «J'ai bien vu le but et il y...
tracking img