Boris vian a tous les enfants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Boris VIAN « A tous les enfants », chanson

Introduction








Boris Vian (10 mars 1920, Ville-d'Avray, près de Paris - 23 juin 1959, Paris) était un écrivain français, un ingénieur, un inventeur, un poète, un parolier, un chanteur, un critique et un musicien de jazz (plus exactement trompettiste). Il a également publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, et pris d'autrespseudonymes comme Bison Ravi (anagramme de son nom). Formé à l'École Centrale, puis ingénieur à l'Association française de normalisation (AFNOR), il reçut également le titre de satrape du Collège de ’Pataphysique. Il a écrit 11 romans, 4 recueils de poèmes, plusieurs pièces de théâtre, des nouvelles, de nombreuses chroniques musicales (dans la revue Jazz Hot ), des scénarios de films, des centaines dechansons, etc., le tout avec une verve qui lui est propre. « A tous les enfants » est l’une des chansons de cet artiste polyvalent et engagé, en marge du surréalisme. Ce texte poétique pacifiste, majoritairement composé d’octosyllabes, se scinde en deux parties antithétiques. La première, pathétique, est dédiée aux victimes de la guerre, tandis que la seconde, violemment polémique, s’en prend auxpuissants à qui la guerre a profité. A l’hommage émouvant succède la satire agressive. Nous pourrons nous demander en quoi l’opposition de ces deux registres contribue à la musicalité de l’ensemble. C’est pourquoi nous étudierons d’abord l’expression des sentiments de l’auteur avant d’envisager la progression musicale du texte. Enfin, nous pourrons nous interroger sur les fonctions de cette «chansonmonument ».

Lecture
A tous les enfants qui sont partis le sac à dos Par un brumeux matin d'avril Je voudrais faire un monument A tous les enfants Qui ont pleuré le sac au dos Les yeux baissés sur leurs chagrins Je voudrais faire un monument Pas de pierre, pas de béton Ni de bronze qui devient vert Sous la morsure aiguë du temps Un monument de leur souffrance Un monument de leur terreurEn partenariat avec www.bacfrancais.com

Aussi de leur étonnement Voilà le monde parfumé, Plein de rires, plein d'oiseaux bleus Soudain griffé d'un coup de feu Un monde neuf où sur un corps qui va tomber Grandit une tache de sang Mais à tous ceux qui sont restés Les pieds au chaud, sous leur bureau En calculant le rendement De la guerre qu'ils ont voulue A tous les gras tous les cocus Quiventripotent (1) dans la vie Et comptent et comptent leurs écus A tous ceux-là je dresserai Le monument qui leur convient Avec la schlague (2), avec le fouet Avec mes pieds avec mes poings Avec des mots qui colleront Sur leurs faux-plis (3) sur leurs bajoues Des larmes de honte et de boue. Boris Vian, « A tous les enfants »

(1) ventripoter : verbe crée par B. Vian sur l’adjectif « ventripotent «(qui a un gros ventre). (2) schlague : coups de baguette ; punition en usage autrefois dans l’armée allemande. (3) faux-plis : pliures qui ne devraient pas exister.

En partenariat avec www.bacfrancais.com

Etude I/ L’expression des sentiments personnels de l’auteur



« A tous les enfants » est un poème qui laisse une grande part à l’expression des sentiments personnels de Boris Vian. Acet égard, la présence de la première personne du singulier (v. 4, 8, 28, 31) montre son implication directe. On peut constater un contraste entre une douleur émouvante, retenue, dans la première partie du poème, et une colère violente dans la seconde.

1/ Une évocation pathétique du sort des victimes





• •

• •



L’évocation des victimes de la guerre dans la première partie dupoème est particulièrement pathétique, d’autant plus qu’elle est sobre, puisque marquée par la figure de l’euphémisme. En effet, le poète ne parle jamais directement de la guerre ou des soldats. A la lecture des premiers vers, on pourrait croire qu’il évoque la rentrée des classes. Le fait de désigner les soldats par le mot « enfants » associé à l’expression « sac au dos » met en avant leur...
tracking img