Boris vian

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (281 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etnocentrime
Droit de l'Homme : y a-t-il un droit à la différence ?

Résumé
La différence s'entend comme ce qui donne sa particularité, sa spécificité, sa singularité à unêtre. La notion de différence a fait l'objet d'une exploitation idéologique, notamment par l'affirmation «d'un droit à la différence».
Il faut ici, impérativement se détacher dela vision de la différence comme une réalité scientifique, se rapprochant des discours extrémistes.

I. De l'universalisme révolutionnaire, au rejet de l'uniformisation dessociétés
A. Les théories révolutionnaires, la recherche d'une société universelle
B. La promotion des différences : rejet du modèle unique

II. Mise en œuvre et risques del'utilisation abusive « d'un droit à la différence », le retour aux égalités de droit
A. Catégorisation de nos sociétés et discriminations positives
B. Une nécessaire égalité: source d'expression des différences

Extrait du document
La Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789, texte de référence en matière de droits de l'Homme etde libertés fondamentales, d'un point de vue philosophique comme juridique, semble associer égalité et uniformité (rejet de toute différence) : «Les hommes naissent et demeurentlibres et égaux en droits». Les auteurs révolutionnaires, prennent ici appui sur les théoriciens des Lumières, qui prônaient la nécessité d'un progrès continu de l'humanité, basésur l'uniformité.
La portée des textes révolutionnaires a été majeure, l'idée d'universalité des droits de l'Homme s'est largement imposée dans les textes qui ont suivi.N'a-t-on pas en effet, une Déclaration universelle des droits de l'Homme (Charte de San-Fransicso 1948) ?

Tags: Rousseau, ethnocentrisme, Herber, modèle, mythe, démocratie
tracking img