Bossuet sermon sur la mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sermon sur la mort

« Qu'est-ce donc que ma substance, ô grand Dieu ? J'entre dans la vie pour en sortir bientôt ; je viens me montrer comme les autres ; après, il faudra disparaître. Tout nous appelle à la mort : la nature, presque envieuse du bien qu'elle nous a fait, nous déclare souvent et nous fait signifier qu'elle ne peut pas nous laisser longtemps ce peu de matière qu'elle nous prête,qui ne doit pas demeurer dans les mêmes mains, et qui doit être éternellement dans le commerce : elle en a besoin pour d'autres formes, elle la redemande pour d'autres ouvrages. Cette recrue continuelle du genre humain, je veux dire les enfants qui naissent, à mesure qu'ils croissent et qu'ils s'avancent, semblent nous pousser de l'épaule, et nous dire : retirez-vous, c'est maintenant notre tour.Ainsi, comme nous en voyons passer d'autres devant nous, d'autres nous verront passer, qui doivent à leurs successeurs le même spectacle. ô Dieu ! Encore une fois, qu'est-ce que de nous ? Si je jette la vue devant moi, quel espace infini où je ne suis pas ! Si je la retourne en arrière, quelle suite effroyable où je ne suis plus ! Et que j'occupe peu de place dans cet abîme immense du temps ! Jene suis rien : un si petit intervalle n'est pas capable de me distinguer du néant ; on ne m'a envoyé que pour faire nombre ; encore n'avait-on que faire de moi, et la pièce n'en aurait pas été moins jouée, quand je serais demeuré derrière le théâtre.
Encore, si nous voulons discuter les choses dans une considération plus subtile, ce n'est pas toute l’étendue de notre vie qui nous distinguedu néant ; et vous savez, chrétiens, qu'il n'y a jamais qu'un moment qui nous en sépare. Maintenant nous en tenons un ; maintenant il périt ; et avec lui nous péririons tous, si, promptement et sans perdre temps, nous n'en saisissions un autre semblable, jusqu'à ce qu'enfin il en viendra un auquel nous ne pourrons arriver, quelque effort que nous fassions pour nous y étendre ; et alors noustomberons tout à coup, manque de soutien. »

Bossuet

Sermon sur la mort

Bossuet prononça ce sermon au Louvre en 1662 devant la Cour. C’est donc un texte lu en public destiné à montrer aux grands de ce monde que leur vie terrestre n’est rien face à la volonté divine. Cette idée est éminemment chrétienne. De fait, au XVIIème siècle le sermon est une prédication faite par un prêtre surtel ou tel sujet religieux ou moral. Ce prédicateur doit capter l’attention de l’auditoire et son sermon doit donc être rigoureusement construit : comment Bossuet donne-t-il alors de la vie et de l’émotion à un lieu commun de la pensée chrétienne ?

1. La vision chretienne de l’Homme véhiculée par Bossuet : l’Homme n’est rien
1) La vie, un cycle immuable
a : les verbes du mouvement, dupassage
« j’entre », « pour sortir », « je viens », « ne doit pas demeurer », « naissent », « croissent », « s’avancent », « poussez », « retirez-vous », « nous en voyons passer », « d’autres nous verrons passer », « envoyé », « saisissions ».
donc tout est en mouvement dans ce texte, rien ne demeure jusqu’à la chute finale : « nous tomberons ».

b : l’homme est éphémère : la vien’est qu’un prêt
« il faudra disparaître », « la nature […] ne peut pas nous laisser longtemps ce peu de matière qu’elle nous prête. »

c : le cycle de la vie : un cycle immuable
L’homme est mortel, le cycle de la vie (naissance, vie, mort), lui, est immuable comme le montrent les termes « éternellement dans le commerce » et « recrue continuelle » ainsi que le chiasme et parallélisme deconstruction des l. 12 / 13 qui montre que la même chose se produit de génération en génération : « comme nous en voyons d’autres passer devant nous (présent), d’autres nous verrons passer (futur) (AB / BA : mime l’inversion de la situation), qui doivent à leurs successeurs le même spectacle (signifie : etc.) »

2) La mort omniprésente
« La nature […] nous déclare souvent […] qu’elle...
tracking img