Boticelli

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Alessandro Botticelli
|

Sandro di Mariano Filipepi dit Botticelli, est né à Florence entre mars 1444 et mars 1445 où son père était tanneur. Son surnom de Botticelli provient de «botticello», qui signifiait "petit tonneau", nom qui semble-t-il, avait été donné à son frère aîné Giovanni, ou peut être à l'orfèvre chez qui Sandro avait été mis en apprentissage dès le plus jeune âge'est parassimilation, et par la corpulence probable de l'un ou de l'autre, que ce nom lui avait été donné et lui était resté.
Vers 1460, Botticelli entre dans l'atelier de Fra Filippo Lippi (1406-1469), moine et peintre le plus réputé de Florence, pour ses peintures de scènes religieuses, et auprès duquel il travaille en compagnie d'autres peintres tels qu'Antonio Del Pollaiuolo et Andrea Del Verrocchio, parlesquels il sera influencé notamment par l'inflexion et la ligne du dessin qui sera le sien .A cette époque en effet les artistes pratiquaient différentes arts en dehors de la peinture, tels que l'orfèvrerie, la gravure, la ciselure, les émaux, qui nécessitaient une maîtrise et une précision dans les ornements et le traçage des contours.  Ce sont ces techniques qui marquent la formation deBotticelli jusqu'en 1467, date à laquelle Lippi quitte la région de Florence. Cela oblige Botticelli à rester à Florence dans une maison achetée en 1464 Via della Porcellanna, près de l'Eglise Ognissanti, dans laquelle il installe son atelier à partir de 1470.
Auparavant, il avait peint vers 1466 une "Vierge à l'enfant et un ange "dans l'atelier de Lippi, puis sur le même thème différentes viergestelles que "La Vierge de la Loggia", et "La Vierge à l'Enfant, les deux Anges et Jean Baptiste" en 1467, commandées par différentes familles de la ville, pour lesquelles il avait travaillé à améliorer son style, sa composition, ses cadrages et sa technique.En 1468, il achève son "Adoration des Rois Mages", qui le fait quitter le cadre intimiste des représentations pieuses, pour une peinture danslaquelle la technique se complexifie avec la perspective, le nombre des personnages, et dans lequel il doit relater l'évènement.
En 1468, le Tribunal de Florence lui passe la commande d'une peinture représentant la "Force" pour l'installer au-dessus des sièges des juges, aux côtés d'autres peintures représentant les vertus, commandées à Verrocchio et à Pollaiuolo. Cette peinture lui vaut unereconnaissance et dès lors une certaine réputation, qui lui permet de vivre plus aisément en répondant aux commandes des ecclésiastiques ou de familles florentines en peignant des madones, telle la "Vierge à l'enfant avec les six Saints" en 1470, ou son célèbre " Saint Sébastien" qu'il peint en 1474 sur un pilier de l'Eglise Santa Maria Maggiore.
En 1474, la famille Pucci, lui commande un "tondo", unepeinture décorative de forme ronde pour une salle de réception sur le thème de "l'Adoration des Mages".La même année une autre "Adoration des Rois Mages " est commandée par un homme d'affaires Gaspare di Zanobi del Lama, un partisan des Médicis pour la Chapelle Santa Maria Novella. Ce tableau est célèbre par le fait que tous les personnages sont des hommes de la cour ou de l'entourage des Médicis LeRoi Mage agenouillé aux pieds de l'Enfant Jésus est Côme de Médicis, dit l'Ancien. A droite du Roi Mage à la robe vermillon au portrait de Pierre le Goutteux, sont Jean et Julien de Médicis. L'homme tenant épée entre ses jambes est Laurent de Médicis, le Magnifique. Botticelli y réalise son autoportait par le personnage à droite regardant le spectateur, et témoigne ainsi de ses liens étroits aveccette puissante famille.
Des commandes lui sont faites alors de portraits, tels le "Portrait d'homme avec la médaille de Cosme l'Ancien", "Le Portrait de  Smeralda Brandini " en 1475, "Le Portrait de Julien de Médicis" en 1476.La famille Vespucci, habitant le même quartier que lui à Florence lui commande différents travaux et en particulier la célèbre fresque de "Saint Augustin" qu'il peint en...