Bouddhisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 28 (6906 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic] ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE MONTPELLIER

Graduate School of Management Membre de la Conférence des Grandes Ecoles
Membre du Chapitre des Ecoles de Management de la Conférence des Grandes Ecoles Membre de
l'Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB International)
Membre de l'European Foundation for Management Development (EFMD) Membre du Consejo Latino
Americanode Escuelas de Administración (CLADEA)
Membre de l'International Trade & Finance Association (IT&FA)
Membre de la Conférence des Recteurs et Principaux des Universités du Québec (CREPUQ) Membre de
'European Association for International Education (EAIE)

LE BOUDDHISME

En quoi le Bouddhisme est-il difficile à définir ?

Plan de l’analyse

Problématique : En quoi le Bouddhisme est-ildifficile à définir ?

Introduction

I. Le bouddhisme est différemment perçu selon les époques
a. Le bouddhisme traditionnel
b. Le néo-bouddhisme et bouddhisme dans la modernité
II. Le bouddhisme est différemment perçu selon les pays
a. Le bouddhisme perçu en Asie
b. Le bouddhisme perçu en Occident
III. Le bouddhisme est perçu de plusieurs façonsa. Le bouddhisme : une philosophie de vie ?
b. Le bouddhisme : une religion ?

Conclusion

Bibliographie
Lorsqu’une personne décide d’entreprendre sa vie en s’appuyant sur le bouddhisme, sa vie suit ainsi la voie de la sagesse. Elle décide alors de mener une vie de tranquillité, réfléchie, stable et sans conflit. Elle décide aussi d’utiliser ses expériences passées issuesd’erreurs commises ou de conseils obtenus pour pouvoir ainsi mener une vie paisible en accord avec elle-même et les personnes qui l’entourent. Ici le bouddhisme apparaît comme une philosophie de vie. En revanche lorsqu’un thaïlandais va prier, méditer dans un temple, il voit le bouddha alors comme un dieu, espérant que ses prières soient exaucées, et qu’après sa mort, il pourra atteindre le « paradisbouddhiste », c’est à dire le nirvana. La personne priant ainsi dans le temple ou à son domicile se lie à la croyance d’un dieu susceptible de lui procurer une certaine reconnaissance à travers des croyances certes, mais aussi des pratiques adoptées au sein de toute une nation. C’est le cas de la Thaïlande où la majorité de la population est bouddhiste. Le bouddhisme apparait alors ici comme unereligion. Dans un cas le bouddhisme est considéré comme une philosophie de vie, dans l’autre, elle est considérée comme une religion. Comment comprendre dès lors le rapport entre philosophie bouddhiste et religion bouddhiste ? Définir ce concept de bouddhisme altère-t-il alors l’essence même du bouddhisme ? Ou peut-on alors dire qu’il n’existe pas un seul bouddhisme mais plusieurs bouddhismes ?C'est-à-dire est ce qu’il existe un lien entre religion bouddhiste et philosophie bouddhiste, ou existe-t-il une dichotomie entre ces deux termes ? De même le bouddhisme est-il différent selon les pays où on le pratique ? En évolution encore aujourd’hui, peut-il se concevoir comme lors de sa création ? Ou s’agit-il tout simplement d’une interprétation différente selon les individus ? De ce faitpourquoi est il si difficile de définir le bouddhisme ?

III) Différences selon les époques
A) Le bouddhisme traditionnel

AVANT LE BOUDDHISME: Inde ancienne, Brahmanisme et Jaïnisme

Bouddha naît dans une société dominée par la religion brahmanique. Celle-ci a été apportée par les Aryens, originaires du Caucase et de la Méditerranée orientale, et se fonde sur un ensemble de textes sacrés,les Védas et les Upanishads, et sur l'existence d'un Etre suprême, Brahma, qui peut prendre un nombre illimité de formes. Les brahmanes ont des pouvoirs surnaturels, et commandent aux hommes ainsi qu'aux dieux eux-mêmes.
Le système des castes établi commence ensuite à être contesté, ainsi que le rôle des brahmanes. De plus, les doctrines hétérodoxes, matérialistes et même agnostiques prennent...
tracking img