Boudin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1691 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En grammaire, le nom est une classe de mots servant à nommer, c'est-à-dire à désigner, les catégories d'êtres, de choses et les concepts. Stricto sensu, et pour reprendre la classification du Littré, il s’agit de noms substantifs (par opposition aux noms adjectifs)[1].

Dans les langues flexionnelles, les noms peuvent se décliner.

Sommaire
[masquer]

* 1 Définitions
* 2Généralités
* 3 Noms propres et noms communs
o 3.1 Nom propre
* 4 Noms massifs et noms comptables
* 5 Noms concrets et noms abstraits
o 5.1 Nom concret
o 5.2 Nom abstrait
* 6 Noms animés et noms inanimés
o 6.1 Nom animé
o 6.2 Nom inanimé
* 7 Noms individuels et noms collectifs
o 7.1 Nom individuel
o 7.2Nom collectif
* 8 Noms simples et noms composés
o 8.1 Nom composé à trait d'union ou apostrophe
o 8.2 Nom composé unifié
o 8.3 Locution nominale
* 9 Sigles et acronymes
o 9.1 Sigle
o 9.2 Acronyme
o 9.3 Remarque
* 10 Plan de l'étude
* 11 Notes et références
* 12 Voir aussi
o 12.1 Articles connexeso 12.2 Liens externes

Définitions[modifier]

La définition sémantique : D'après son sens, le mot nom désigne une catégorie de personne, d'animal ou de chose, mais aussi de notion, d'action, ayant des caractéristiques communes.

La définition syntaxique : Le nom est une partie de la phrase dans laquelle il peut avoir diverses fonctions. Il forme avec les déterminants et lesadjectifs qui se rapportent à lui, un groupe nominal[2].
Généralités[modifier]

À l'instar des autres mots pleins (adjectif, verbe et adverbe), le nom produit du sens, mais c'est en outre la seule catégorie (à l'exception toutefois de certains pronoms et de certains adverbes) à pouvoir être associée à un référent (ou référence), c'est-à-dire, à un objet de la réalité extralinguistique.

C'est pourcette raison que le nom était autrefois appelé substantif, puisqu'il désigne la substance des personnes, des animaux, des choses, mais également, des idées, des sentiments, des qualités, des actions, etc. à laquelle le discours fait référence.

Littré classe ainsi les noms :

* Noms substantifs : qui donne une substance
o Noms substantifs appellatifs : ce qu'on appelleaujourd'hui nom commun : encyclopédiste, poubelle
o Noms substantifs collectifs : un singulier désignant un pluriel : foule, troupe
o Noms substantifs propres : tous les noms qui commencent avec une majuscule : les Encyclopédistes, Eugène Poubelle, Napoléon Bonaparte
* Noms adjectifs : ce qu'on appelle aujourd'hui adjectif : hardi, grand

Mais pour que cette fonctionréférentielle soit effective, il faut que le nom soit actualisé par un déterminant, faute de quoi, il reste virtuel. Tel est le cas, par exemple, des noms se trouvant dans le dictionnaire. Les linguistes ont d'ailleurs coutume de dire à ce propos « qu'il n'y a pas de référent dans le dictionnaire ».

Analysons par exemple le statut du nom « biscuit » dans les deux syntagmes suivants, « une boîte à biscuits» et « une boîte pour mes biscuits ». Ce nom est virtuel dans le premier syntagme : en effet, le nom « biscuit » ne possédant pas de déterminant, on ne peut donc l'identifier puisqu'il n'a pas de référent propre. Au contraire, ce même nom est actuel dans le second syntagme : en effet, le nom « biscuit » étant alors précédé du déterminant « mes », on peut à présent l'identifier puisqu'il possède sonréférent propre, distinct de celui du nom « boîte » (par exemple, il s'agit peut-être des biscuits que j'ai achetés ce matin au supermarché…).

* Noyau du syntagme nominal, le nom impose normalement son genre et son nombre à ses satellites (déterminants et qualificatifs), et plus généralement, aux mots auxquels il se rapporte (l'attribut, mais aussi et surtout, le verbe dont il est...
tracking img