Boule de suif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BOULE DE SUIF, GUY DE MAUPASSANT

❖ Situation historique

➢ Maupassant romancier réaliste

Le réalisme.

Historiquement, le réalisme est un mouvement artistique, essentiellement littéraire et pictural, qui naît en 1850 et s'étend sur la seconde moitié du 19ème siècle. En réaction contre le romantisme sentimental, le réalisme s'inspire des méthodes scientifiques pour seconcentrer sur l'étude et la description objective des faits et des personnages.

Le mouvement réaliste naît au lendemain de la révolution de 1848 dans une société en pleine mutation, qui devient essentiellement matérialiste. Tandis que les banques se multiplient, que la société s'industrialise entraînant l'émergence d'un prolétariat important, les intellectuels se passionnent pour les scienceset les techniques.

Les réalistes rejettent l'idéalisme et le sentimentalisme du romantisme ainsi que le formalisme bourgeois du classicisme. Ils s'inspirent de la vie quotidienne du prolétariat et des « petites gens », qu'ils se donnent pour mission de décrire fidèlement, sans en adoucir l'âpre réalité ; en cela, ils entendent atteindre à la même sincérité que la photographie naissante.Les personnages

Aux héros romantiques, le réalisme substitue l'homme ordinaire, au destin des plus communs. Faisant écho aux bouleversements politiques, l'écrivain réaliste dépeint le déclin de l'aristocratie et quand il fait intervenir un aristocrate, il s'agit bien souvent d'un vieillard sans avenir et décadent.

Le jeune homme est une des figures principales du roman réaliste. Souventambitieux et arriviste, il constitue un prétexte parfait pour évoquer les nouvelles donnes de cette société dominée par le pouvoir de l'argent.

La femme mariée, et à travers elle la condition féminine, est largement décrite dans la littérature réaliste.

La figure populaire est certainement la plus valorisée. Le peuple, jusqu'alors délaissé par la littérature ou cantonné à des faire-valoir,fait son entrée sur la scène littéraire par la grande porte et occupe les premiers rôles.

Le bourgeois est un des personnages récurrents du roman réaliste. La classe bourgeoise est bien souvent décrite comme une incarnation de l'étroitesse d'esprit, voire de la bêtise crasse.

Les thèmes

Les thèmes de prédilection du réalisme traduisent la vision définitivement matérialiste de l'époque,qui nie farouchement la dimension spirituelle de l'univers et de l'homme.

• Le pouvoir de l'argent ;

• Le corps (érotisme, sensualité, souffrance) : fin de la pudeur ;

• La maladie et la médecine (ce thème rejoint le thème du corps souffrant) ;

• L'absence de spiritualité (négation de Dieu, dénonciation de la religion, mort vue comme une fin).

L'écrivain réaliste,soucieux de produire des descriptions fidèles, s'inspire des méthodes scientifiques, et en particulier de la médecine et des sciences naturelles. L'auteur réaliste se propose de devenir un historien des moeurs de son époque et pour y parvenir, accumule les sources livresques les plus qualifiées (documents médicaux, gazettes judiciaires, études historiques, coupures de presse, traitésthéologiques...). Il nourrit son travail d'enquêtes minutieuses réalisées sur le terrain, à la manière d'un journaliste.

Le roman

La littérature réaliste consacrera le roman, genre jusqu'alors négligé et mineur. Parce qu'il autorise toutes les libertés formelles, le roman devient le genre parfait pour décrire avec précision la richesse du monde.

La nouvelle

Le rayonnement de la presse, enplein développement, donne une impulsion au récit court qu'est la nouvelle. Maupassant sera le meilleur représentant de la nouvelle réaliste, sorte de cliché instantané, qui peint fidèlement et sans concession une tranche d'humanité.

La stylisation romanesque s'impose comme une nécessité pour restituer le réel. La recherche stylistique des écrivains réalistes se fera avec la même exigence...
tracking img