Boule de suif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5909 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De la double gouvernance aux frontières de l'Europe

L'Union européenne est sans doute la plus belle et la plus grande réalisation politique de l'Histoire : la première fois que des peuples cessent de se battre et d'affaiblir leurs voisins pour, progressivement, au travers de mille difficultés et malgré les égoïsmes nationaux, parvenir à construire de manière démocratique des structures quipermettent de "vivre ensemble". C'est un grand rêve et nous sommes en train de le réaliser. Nous sommes dans la paroi difficile, celle qui consiste à préciser les objectifs finaux et les moyens pour les atteindre. Parmi les difficultés, se trouve la détermination des frontières orientales de l'Europe : faut-il intégrer les pays demandeurs que sont à des degrés divers, la Turquie, l'Ukraine et laGéorgie et d'autres encore ? D'innombrables articles, livres et conférences ont déjà traité ce sujet et beaucoup de citoyens européens, et même non européens, ont pris parti avec des arguments qui ne manquent pas de force. Nous ne les évoquerons pas ici car nous voulons attirer l'attention sur deux points particuliers qui nous semblent majeurs. Ils élèvent le débat et visent le long terme, ondirait aujourd'hui le durable et, en cela, ouvrent des perspectives qui ne peuvent être négligées dans le présent.

Le modèle européen

De nombreuses raisons font de l'Europe une réussite, mais l'une d'elles peut être soulignée, c'est la fonction modératrice introduite par le développement d'un pouvoir central, extérieur à celui des États, qui s'impose par les accords successifs de tous lesparticipants. Une sorte de double gouvernance s'est mise en place : nos États ne sont plus totalement souverains, nos gouvernements ne font plus tout ce qu'ils veulent dans les domaines qui concernent aussi leurs voisins. A partir du moment où ils décident de faire partie de l'UE, ils en acceptent les lois communes, puis sont incités à les appliquer et même rappelés à l'ordre s'ils ne le fontpas. Ils bénéficient des avantages de leur adhésion mais en contrepartie sont soumis à des contraintes dont on peut dire qu'elles sont finalement bénéfiques pour eux et pour les peuples de l'Union. Des milliers de dispositions ont été mises en œuvre par des pays membres qui ne les auraient jamais prises sans cette dynamique communautaire. Le fonctionnement sur fond d'égoïsmes et de rapport de forceest normal et même souhaitable car il agit dans l'intérêt des participants, mais il se transcende dans l'obligation d'un minimum de réussite européenne auquel sont contraints les gouvernants, les excès individuels et nationaux sont contenus et les positions de force sont atténuées par les autres États. Ni le "gouvernement" européen ni les États de l'Union ne font ce qu'ils veulent. Tout enrestant libres les États sont contraints et, semble-t-il, un bon équilibre s'est établit. Il nous permet de parler d'une double gouvernance qui tempère les abus et profite à tous. Avec le recul, on constate qu'il est plus profitable de tenir compte des besoins des autres que de ne pas le faire, on le savait bien sûr, mais on ne le pratiquait pas. C'est une première conclusion qui conduit immédiatementà la seconde : la double gouvernance est un modèle intéressant. Elle nous a réussit au point de transformer notre continent en un havre de paix, de développement et d'espoir et nous aimerions qu'elle inspire d'autres régions du monde.
Il importe de se rappeler la profondeur des divisions et des haines qui animaient l'Europe après la seconde guerre mondiale. Les nationalismes exacerbésimprégnaient nos mentalités. Après l'horreur absolue de deux guerres, nos manières de voir étaient profondément remises en cause, les haines demeuraient, la paix était impossible mais la soif de paix immense. Peu à peu s'imposât l'idée de faire quelque chose ensemble, puis graduellement l'habitude de négocier, de travailler de manière plus démocratique, de créer des processus de rapprochement par la...
tracking img