Boule de suif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1107 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Payant : http://www.fichesdelecture.com/commande/fiche/387-boule-de-suif/?id=736

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080103132457AALr5Jj

Introduction

Auteur : Guy de Maupassant est né en 1850 en Normandie. Il fait son éducation littéraire auprès de Flaubert auquel sa famille était liée. Son premier récit, Boule-de-Suif fut publiée en 1880 pour le recueildes Soirées de Médan. Il a écrit plus de trois cents nouvelles, genre qu’il privilégiait. Parallèlement, il écrivit aussi des romans comme Une vie, et Bel-Ami en 1885.
Œuvre : Publié en 1885, c’est le deuxième roman de Maupassant après Une vie. L'oeuvre raconte la fulgurante ascension sociale de Georges Duroy, petit employé de chemin de fer qui se voit propulsé par le monde de la presse,dans la haute société parisienne.

Passage : Georges Duroy emmène sa femme Madeleine à Canteleu visiter sa Normandie natale et son village. Sur le chemin, ils découvrent un magnifique paysage.

Plan d’étude

Axe 1 – Un cadre réaliste

Le narrateur nous fait découvrir le paysage en focalisation externe.

Le fleuve et la vallée : On peut noter l’abondancedes adjectifs qui les qualifient : "immense vallée", "fleuve clair"... Les méandres du fleuve apparaissent comme des ondulations : "courbe", "côte onduleuse" => idée de lenteur, de féminité (?). Il est personnifié (métaphore : "les os de pierre blanche" d'une côte que longe le fleuve). Le fleuve paraît las et paresseux. A la fin du texte les références aux navires : "les navires traînées par desbarques à vapeur... grosses comme des mouches" évoquent la révolution industrielle, le développement du commerce, etc.

La ville gothique de Rouen : on remarque l’importance des lignes verticales en contraste avec le fleuve, horizontal. Réalisation de l’homme, elle est décrite sans aucune présence humaine. Les éléments du décor sont personnifiés : "peuple des sommets gothiques", "laides".On a aussi une impression d’abondance : "mille clochers"… Nombreuses hyperboles : "la flèche la plus haute qui soit au monde", etc.

Le faubourg ouvrier : la conjonction "mais" qui introduit son évocation marque l’opposition avec la ville gothique. Les dimensions sont encore hyperboliques, présence du gigantisme : "aussi hautes que…", "sommets", "les cheminées se dressaient". Cette autrecréation humaine n’a rien d’artistique : elle pollue "le ciel bleu", elle est " la reine du peuple travailleur et fumantdes usines" (révolution industrielle).

Axe 2 – Une description picturale

La description de Rouen faite par Maupassant rappelle un tableau impressionniste.
Les lignes : le présence de lignes horizontales - "vallées longues", "le fleuve parcourait","vallée qui continuait la route" - et verticales - "clochers", "cheminées d’usine", laisse imaginer un tableau contrasté.

Les notations de couleur sont nombreuses : "la ville noyée dans la brume", "éclats de soleil", évoquent des couleurs imprécises, des nuances… ; "les navires crachaient une fumée épaisse", "verdoyant" : les tons pastels et les nuances (entre le bleu et le noir) rappellentles couleurs impressionnistes.

Conclusion

La description est celle d’un tableau impressionniste. Cf. Monet, La cathédrale de Rouen et La Seine à Argenteuil. Maupassant veut nous suggérer à travers ce passage sa foi en le progrès et en le travail humain - foi qu’il partageait avec les naturalistes et l’idéologie scientiste. En plaçant côte à côte les églises et les usines, ilveut montrer que la nouvelle religion de l’Homme est le travail.

Source http://www.intellego.fr/soutien-scolaire--/aide-scolaire-francais/boule-de-suif/5463

Résumé Boule de Suif
Nouvelle écrite par Guy de Maupassant, publiée en avril 1880, au sein d'un recueil collectif de nouvelles titré les Soirées de Médan.
La nouvelle met en scène, durant la guerre franco-prussienne, une prostituée,...
tracking img