Bourdieu sur le journalisme (note recueilli sur le net)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Thème et objectif du livre.
        Le sociologue Pierre Bourdieu, dans son livre intitulé “ Sur la télévision” , présente deux cours télévisés afin d’essayer de toucher un public plus large que celui du Collège de France où il exerce.
        Selon lui : “la télévision fait courir un danger très grand aux différentes sphères de la production culturelle, art, littérature, science,philosophie, droit [...], elle fait courir un danger non moins grand à la vie politique et à la démocratie” . Son objectif, à travers ce livre, est donc de mettre le lecteur en garde contre les dérives de la télévision, afin que “ ce qui aurait pu devenir un extraordinaire instrument de démocratie directe ne se convertisse pas en instrument d’oppression symbolique.” L’ouvrage de Pierre Bourdieu est diviséen deux chapitres sommairement présentés ci-dessous.
2) Le plateau et ses coulisses.
        Le premier cours intitulé “ Le plateau et ses coulisses” , présente les moyens mis en œuvre par les différentes chaînes de télévision, pour établir une “ censure invisible” .
        Dans ce chapitre, le sociologue cherche, en substance, à montrer de façon claire et concise, les dangers de latélévision. Il met en garde de façon objective le lecteur en présentant les intérêts qu’ont les chaînes à traiter l’information de telle ou telle façon, et insiste pour faire comprendre au lecteur qu’il est bon de faire preuve d’esprit critique pour juger ce qui est montré par les médias de façon dite objective.
3) La structure invisible et ses effets.
        Le second cours présente la manière dont lesdifférentes chaînes de télévision sont soumises à un sévère audimat qui les oblige à penser en termes de parts de marché et de course à l’audience en vue d’un gain accru.
        Ce chapitre montre comment les chaînes sont capables, de façon démagogique, de se soumettre aux exigences du public en diffusant des émissions commerciales sans grand intérêt, mais très prisées par une grande part destéléspectateurs, plutôt que des émissions culturelles. Dans cet univers, le voyeurisme et l’exhibitionnisme -dispensés entre autres par les faits divers- sont les voies qui permettent de toucher le plus grand nombre de téléspectateurs.
        Pierre Bourdieu, une fois encore, met en garde contre les choix de la télévision qui sont régis par l’audimat et les contraintes du marché, et qui n’ont “ riende l’expression démocratique d’une opinion collective éclairée.”
Quelques idées phares présentées dans ce court essai :
- la télévision, par la soumission à l'audimat, fait entrer les exigences matérielles et financières dans le champ du journalisme, qui pour être "bon" devrait au contraire se préserver des influences,
- la même télévision, de par son influence grandissante, amène tous lesautres médias à se corrompre eux aussi pour rester dans la course, abandonnant l'honnêteté et la rigueur de leur métier pour céder aux effets de Une, au scoop, au nivellement par le bas, à un conformisme bon ton qui plaît à tout le monde et évite de faire des vagues,
- le journalisme n'est pas le seul affecté, des notions qui devraient rester hors du champ de jugement public, comme la justice,souffrent des effets médiatiques, qui ont une influence sur les peines attribuées par les juges ; influence importante également sur les sciences en général, puisque la télévision, en plébiscitant comme de "bons" scientifiques ceux qui veulent bien venir parler avec elle (et qui souvent sont les plus mauvais, qui parlent à tort et à travers sans connaître les chiffres, les études et les travaux de leurdiscipline autrement que de manière volatile, imprécise, donc non-scientifique) induit en erreur l'opinion publique, s'affichant ainsi anti-intellectuelle et faussant du même coup tout le système de reconnaissance des sphères scientifiques.

1. les faits divers qui font diversion. On fait appel à des faits qui intéressent d’abord tout le monde. Opposition entre la télévision et l’école....
tracking img