Bourdieux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1765 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|    epuis Les Héritiers, la sociologie de l'école proposée par Bourdieu s'est imposée comme un paradigme. C'est une théorie « totale », formalisée dans La Reproduction, que l'on peut présenter comme un renversement critique des conceptions classiques de l'école et de l'éducation. Puisqu’il existe aujourd'hui un « Phénomène Bourdieu », parlons-en. Il y a au moins trois manières d'en traiter. Lapremière est strictement politique : on s'interroge sur la « gauche de la gauche », sur ce qu'elle exprime et sur ses perspectives. La deuxième consiste à interroger le retour d'une forme d'engagement intellectuel, les rapports de la connaissance et de l'action, les stratégies et les réseaux mobilisés à cet effet. La troisième interrogation porte sur l'analyse de l’œuvre scientifique de PierreBourdieu, sur ses forces et ses faiblesses et sur les raisons de son succès. C'est cette dernière voie que je choisis de prendre dans le domaine où l’œuvre de Bourdieu a rencontré le plus d'écho : la sociologie de l'éducation. Depuis Les héritiers, la sociologie de l'école proposée par Pierre Bourdieu s’est imposée comme un véritable paradigme. C'est une théorie « totale » à l'égard de laquelle chacunse définit, qu'il y soit favorable ou hostile, et il faut bien admettre que la plupart des sociologues y ont été très longtemps favorables, concevant leurs travaux comme des prolongements ou comme des illustrations de cette théorie formalisée dans La Reproduction. On peut présenter la théorie de Bourdieu (elle fut aussi celle de Jean-Claude Passeron), comme un renversement critique desconceptions classiques de l'école et de l'éducation. Longtemps, l'éducation scolaire, notamment l’éducation républicaine, a été considérée comme une paideia permettant aux enfants d'accéder à une culture universelle et de construire par là-même une autonomie personnelle. Cet apprentissage était censé se réaliser dans une institution « neutre » régie par des lois propres, indépendantes des formes dedomination et de cultures sociales. Non seulement Pierre Bourdieu critique cette conception, mais il la renverse.  Là où se tenaient des cultures scientifiques et littéraires « objectives » et universelles, il faut percevoir l’emprise des cultures de classes. Sans doute, la culture scolaire n'est-elle pas directement la culture bourgeoise, mais elle est directement compatible avec elle, notamment àtravers les codes comportementaux, linguistiques et intellectuels qu'elle mobilise. De ce point de vue, et pour que l'inculcation culturelle soit efficace, il importe que les acteurs, notamment les enseignants, ignorent ce lien ou le refusent. L'aveuglement des acteurs est nécessaire aux fonctionnements du système. Par le biais des rhétoriques scolaires, l'école de classe se perçoit comme une écoleuniverselle refusant de reconnaître l'arbitraire culturel sur lequel elle repose. Le fonctionnement de l'école, notamment de la relation pédagogique, est considéré comme une machine à reproduire les inégalités sociales. Il n'y a pas d'égalité des chances parce que les talents et les dons sont inégalement distribués, mais parce que l'école favorise les attitudes et les dispositions, les habitus,propres aux classes dirigeantes : la dissertation, l'oral, les manières de travailler et de juger sont autant de façons de sélectionner les enfants des classes favorisées et d’exclure les autres. De ce point de vue, les diverses réformes sont très souvent des illusions, des ruses qui ne font que changer les mécanismes de la reproduction pour mieux les assurer. Enfin, l'école de la reproduction neproduit pas des individus libres et autonomes, puisque la critique scolaire fait partie de l'univers scolaire comme mode de sélection, et surtout, parce que les inégalités scolaires perçues comme des inégalités de mérite rendent légitimes les inégalités sociales dont elles procèdent et qu'elles reproduisent. En fait, l'école est un appareil d'assujettissement. Il faut s'interroger sur le formidable...
tracking img