Bourgeois gentilhomme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3994 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Extrait de la fiche de lecture
Le Bourgeois gentilhomme est une comédie-ballet écrite par Molière (1622-1673). Elle est composée de cinq actes et est écrite en prose, à l'exception des vers qui ouvrent les entrées de ballet.
La pièce est jouée pour la première fois à Chambord, le 14 octobre 1670, en présence de la cour du roi Louis XIV, avant d'être représentée à Paris, au théâtre duPalais-Royal. Elle mêle les textes de Molière aux compositions musicales de Lully.
La pièce porte sur un bourgeois qui aspire à ressembler à un noble par tous les moyens. Elle aura rapidement un très grand succès.
 ********************************************************
Le XVIIe siècle, c'est le siècle classique, le siècle de Louis XIV, mais c'est aussi le siècle de Molière, dramaturge au nom à jamaisuni à la langue française comme celui de Shakespeare à l'anglaise. Dans le Bourgeois gentilhomme, Molière s'exprime sur l'idéal de la société de son temps : l'honnête homme, idéal différent de ceux d'aujourd'hui, peut-être, mais servant à mettre en lumière des défauts fort communs. De manière comique, il décrit deux hommes se prenant pour ce qu’ils ne sont pas, c'est-à-dire des personnes dequalité. Se croyant au-dessus de tout le monde et se donnant un air, Dorante et M. Jourdain, ridiculisent les gens qui changent de personnalité afin d'entrer dans les critères de sélection de la société. Exagérant leurs défauts tels que la vanité, la malhonnêteté, la flatterie et la manipulation, Molière dénonce l'hypocrisie et montre la vraie nature de ces deux personnages.

Tout ceci amène donc lefait que Dorante et M. Jourdain ne sont pas du tout des honnêtes hommes. Flatteurs, vaniteux, profiteurs et malhonnêtes, ils nous prouvent à plusieurs reprises dans le Bourgeois gentilhomme qu’ils sont bien loin de cet idéal. Malheureusement, il y aura toujours des gens qui se prendront pour ce qu’ils ne sont pas et qui se feront prendre au jeu d’un monde auquel ils n’appartiennent pas.

Acte 2,scène IV

Le maître de philosophie demande à M. Jourdain ce qu’il désire apprendre. Celui-ci lui répond qu’il veut apprendre tout ce qu’il peut. Le maître lui offre de lui enseigner la logique, la morale, la physique, matières toutes rejetées par  M. Jourdain qui trouve cela trop compliqué. Finalement le maître de philosophie et M. Jourdain se mette d’accord sur l’orthographe. La leçon commence parles voyelles et leur prononciation.

Le Bourgeois gentilhomme : la leçon de philosophie.

La scène 4 de l'acte II est divisée en trois parties ; la première est le refus de toutes les matières du maître, la seconde est l'apprentissage de l'orthographe et la troisième est la composition du mot doux. Aussi la scène 4 de l'acte de II présente différents genres de comique : le comique de mots, lecomique de geste, le comique de situation et le comique de caractère. Ils se traduisent par différentes causes.
 
  Le comique de mot se traduit par des répétitions des voyelles.Cette répétition peut nous faires penser à un âne.Lorsque Mr Jourdain se met à répéter "O,O. Il n'y a rien de plus juste. A,E,I,O,I,O. Cela est admirable ! I,O,I,O." Cela nous prouve aussi qu'il n'est pas très futé.  Le comique de situation se traduit par une sorte de retour à l'enfance lorsque l'on apprend à écrire puis à citer de belles lettres majuscules."A,E,A,E. Ma foie oui.Ah! que cela est beau!""A,A,oui"
 
  Le comique de geste est traduit par une prononciation exagérée, qui se fluidifie lorsqu'il se met à parler normalement."L'F en appuyant les dents d'en hauts sur la levre de dessous. FA." Surscène,lorsque Mr Jourdain se met à prononcer ces lettres nous ne pouvons qu'avoir un pouffement face à toutes ces grimaces.
 
  Le comique de caractère se traduit par l'orgueil de Mr Jourdain quand le maître de philosophie lui dit une phrase en latin ; et que Mr Jourdain fait comme s'il connaissait le latin. Mr Jourdain demande alors de faire comme s'il ne le connaissait pas." Oui mais faite...
tracking img