Bovarysme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Bovarysme de M. Jules de Gaultier vient de donner un délicat plaisir d'esprit à ceux que la lecture du De Kant à Nietzsche et des autres études du même penseur avait initiés à un mode de philosopher très particulier, très personnel, qui unit à un parti pris de perpétuelle clarté la séduction d'une réserve intellectuelle un peu hautaine et d "'une impeccable tenue esthétique.

Il est superflud'insister ici sur la signification de cette expression : le Bovarysme. On sait que M. Jules de Gaultier part d'un fait de psychologie courante, que chaque homme a pu observer sur lui-même et dont Flaubert a montré l'évolution et décrit les effets dans l'âme de ses principaux personnages.

Ce fait est le bovarysme ou pouvoir qu'a l'homme de se concevoir autre qu'il n'est. Ce fait très simpleest aussi très général. Nul n'échappe au bovarysme. Tout homme en subit la loi à des degrés divers et suivant des modes particuliers. Le Bovarysme est le père de l'illusion sur soi qui précède et accompagne l'illusion sur autrui et sur le monde ; il est l'évocateur de paysages psychologiques par lesquels l'homme est induit en erreur et en tentation pour sa joie et pour son malheur.

Mais leBovarysme, d'après M. J. de Gaultier, ne reste pas confiné dans les limites étroites des âmes individuelles. Ce génie d'illusion s'irradie et s'épanouit dans l'âme des peuples et des races ; comme l'esprit léger d'Ariel, il s'insinue à tous les degrés de la mystérieuse vie universelle ; il vole, aérien et lumineux, semant autour de lui les mirages dont se dupent et s'enchantent l'humanité et l'univers.On ne peut s'empêcher d'admirer dans ces perspectives sur le rôle du Bovarysme des Collectivités, du Bovarysme de l'Humanité et du Bovarysme de l'Etre universel, la marche sûre et hardie d'une dialectique qui saisit dans les cercles successifs de ses généralisations des espaces de réalité de plus en plus vastes. On dirait d'une de ces projections de lumière électrique qui lancées d'un endroitélevé élargissent progressivement leur cône de lumière, si bien que la base du cône embrasse et illumine l'horizon tout entier.

Il est curieux de voir M. Jules de Gaultier se poser dans le Bovarysme une question analogue à celle que Platon tentait déjà de résoudre dans son subtil et prestigieux Sophiste.

Le problème du Non-être et de l'illusion se posait pour Platon à propos de la Sophistique,cet art du simulacre et de la fantasmagorie, qui dupe les oreilles et les cerveaux. " Comment, se demande Platon, la sophistique est-elle possible ? Faire du sophiste un artisan de paroles fausses et de pensées fausses, c'est manifestement supposer que le non-être est. Or peut-on, sans choquer la raison, admettre que le Non-être est ? "

Il y a une différence entre la Sophistique et leBovarysme. Le Sophiste dupe autrui sciemment et volontairement en prêtant au Non-être une existence fictive. L'homme en qui agit le pouvoir bovaryque se dupe lui-même en évoquant un simulacre irréel auquel il confère toutefois, par le fait même qu'il l'évoque, une sorte de réalité. Les Illusionnés du Bovarysme sont ce que Platon appelle " des imitateurs simples ", car ils imitent de bonne foi l'exemplaireirréel auquel ils tâchent de se conformer. Le Sophiste est ce que Platon appelle un " imitateur ironique ", car il a conscience de la fausseté du simulacre de vérité qu'il fait miroiter aux yeux de ses dupes et où se joue l'ironie de son intelligence vulpine.

En dépit de cette différence, la Sophistique et le Bovarysme - étant tous deux un pouvoir créateur de simulacres - donnent lieu à lamême question fondamentale : quel est, dans la représentation, le rapport de l'Etre et du Non-être, du Réel et de l'Illusion ? Le Réel lui-même n'est-il pas Illusion ? D'un autre côté, l'illusion, en prenant corps dans la pensée humaine, n'acquiert-elle pas par là une sorte de réalité et n'abdique-t-elle pas par là même sa nature de non-être et de non-vrai ? - C'est ce problème sur lequel s'exerça...
tracking img