Brasilia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1012 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Brasilia, une nouvelle capitale créée « ex nihilo »
La ville
I) Un pari audacieux
{draw:frame}
Vue satellite de Brasilia, on repère facilement la forme d’avion.
{draw:frame} _L’axe monumentale. Vue de la tour de télévision._
2- Le plan pilote de Costa
{draw:frame} _ Organisation de la zone d’habitation en quadras._
II) Une architecture marquée par le mouvement moderneLe caractère monumental de cette esplanade a été magnifié par le modernisme lyrique des bâtiments d’Oscar Niemeyer : les ministères les bâtiments de la place des trois pouvoirs, le palais du planalto, le ministère de la justice et la cour suprême, réalisés de 1958 à 1960, ainsi que le palais Itamary (ministère des Affaires étrangères) édifié de 1960 à 1970. L’un des bâtiments attire l’attention àcause de la modernité de sa fonction. Il s’agit de la cathédrale Notre Dame de l’Apparition. La Cathédrale de Brasilia est le plus grand édifice religieux de la capitale du Brésil. Elle fut consacrée le 31 mai 1970. Située près de la Place des Trois Pouvoirs face à l’Esplanade des Ministères, cette cathédrale circulaire d’un diamètre de 70 mètres se compose de 16 colonnes incurvées de 90 tonneschacune et de 16 pièces composant la verrière en fibre de verre peinte par Marianne Peretti. L’entrée souterraine de la cathédrale est encadrée de quatre statues de 3 mètres de haut sculptées par Dante Croce. Ces statues représentent les quatre évangélistes, Saint-Matthieu, Saint-Marc et Saint-Luc à la gauche de l’entrée et Saint-Jean à droite. La nef a été construite en sous-sol et elle est éclairéepar la lumière naturelle provenant des vitraux. Suspendus sous la verrière on découvrira les trois anges réalisés par le sculpteur Alfredo Ceschiatti qui semblent voler dans les airs. On pourra voir à l’intérieur des peintures de l’artiste brésilien Di Cavalcanti représentant la Passion du Christ. L’autel est la réplique de celui du sanctuaire d’Aparecida do Norte à Sao paulo. La cathédrale deBrasilia qui peut accueillir 2 000 personnes, est ouverte au public tous les jours pour les visites, excepté durant les offices religieux. L’architecture est moderne. En effet, cette église est de forme circulaire, son éclairage est zénithal, et la nef a été construite en sous sol. Nous pouvons également souligner la place très particulière du clocher qui est à l’extérieur de l’édifice.L’architecture suit le principe « relié/détaché » : Les arcs en béton sont reliés les uns aux autres à l'endroit exact où ils s'appuient les uns sur les autres. Mais au sol, comme au sommet de la courbe, ils sont bien détachés. La grande verrière de vitraux accompagne les arcs dans son mouvement ascendant, et le sommet de l’église prend la forme d’un bouquet qui se détache avec force et clarté dans le ciel.C’est le symbole de la prière qui monte au ciel. Par sa forme particulière, et par matériaux pas les matériaux utilisés (béton et verre) nous pouvons assurer que cette église est représentative du mouvement moderne, elle est le symbole de Brasilia, ville nouvelle et moderne.
{draw:frame} La cathédrale et son clocher.
{draw:frame} Intérieur de la cathédrale avec les trois anges.
III) Leslimites
Protégée par une ceinture verte, la ville de Costa était prévue pour une population de 500 000 habitants. Au-delà, des villes satellites devaient être construites pour héberger l’excédent de population. Comme Kubitschek s’y était engagé, la nouvelle capitale fédérale est inaugurée le 21 avril 1960. Cependant, si le plan pilote de Costa a été réalisé dans ses grandes lignes, l’idéologiesociale qui présidait à sa conception n’a pas été suivie. Dès la construction, Kubitschek décide de réserver les zones résidentielles du plan pilote aux fonctionnaires, commerçants et habitants aisés et de créer quatre ou cinq centres dans la périphérie pour la population qui n’a pas les moyens. On voit alors se développer des villes satellites de manière totalement anarchique, d’autant plus que...
tracking img